Gambie: Adama Barrow veut réformer l’Agence nationale du renseignement

Dakarmidi – En Gambie, le président Adama Barrow a tenu, ce samedi 28 janvier, sa première conférence de presse, à Banjul, la capitale. Le nouveau président gambien est rentré au pays, jeudi, après avoir passé onze jours et prêté serment à Dakar, au Sénégal, à l’Ambassade de Gambie, avant qu’on ne lui cède le pouvoir.

La conférence de presse s’est tenue à la résidence d’Adama Barrow, chez lui dans un quartier résidentiel de la capitale, une résidence gardée par les militaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Le président n’a pas fait de déclarations nouvelles pour marquer sa première prise de parole depuis son retour à Banjul. Pendant plus d’une heure, Adama Barrow a répondu aux questions des journalistes de manière très brève, en alternant l’anglais et le wolof.

Le président assure qu’il restera seulement trois ans au pouvoir, comme il s’y est engagé pendant la campagne électorale et surtout vis-à-vis de la coalition qui l’a supporté.

Le gouvernement sera formé d’ici lundi ou mardi et, pour le moment, rien ne filtre sur les personnalités qui seront nommées, ni même sur les premières mesures que ce gouvernement va prendre.

Adama Barrow a réaffirmé qu’il compte réformer l’Agence nationale du renseignement (NIA). C’était l’un des outils du régime autoritaire de Yahya Jammeh. Adama Barrow compte changer le nom de cette institution et seulement la réformer.

« La NIA fait partie des institutions de ce pays. Elle est chargée de collecter des renseignements. Puisque c’est une institution, elle va poursuivre ses activités. Mais ce travail va changer. Nous avons l’intention de changer le nom de cette institution afin qu’elle soit plus professionnelle. Nous allons faire également une réforme pour que son travail soit un peu plus conforme avec les lois », a déclaré le président gambien.

Enfin, le président ne se rendra pas au sommet de l’Union africaine, à Addis-Abeba. Il sera représenté par sa vice-présidente. Raison invoquée : Adama Barrow veut se mettre au travail après près de deux semaines d’absence.

Rfi