« Le Franc, malgré son nom, est la monnaie des Africains », affirme le ministre français de l’économie Michel Sapin

French Economy, Finance and Trade Minister Michel Sapin gestures as he arrives at the European Union (EU) headquarters in Brussels on July 7, 2015 for an emergency EU summit after Greeks defiantly voted 'No' to further austerity. The Greek prime minister is to face his 18 eurozone counterparts as the country's economy gasps for air, with banks closed until at least July 9 amid fears the Greek financial system is imploding. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Dakarmidi – « Ce n’est pas un sujet que j’aborde car c’est un sujet qui appartient aux Africains », dira le ministre français de l’Économie, Michel Sapin, qui a refusé vendredi d’évoquer le débat sur le Franc CFA en Afrique, se retranchant derrière la souveraineté des Africains sur le sujet lors d’une réunion des ministres des finances de la zone franc à Abidjan.

« Le Franc malgré son nom est la monnaie de Africains, ce n’est plus la monnaie de la France, il a disparu en Europe. Sur toutes ces questions-là, c’est aux Africains de se prononcer et ce n’est pas à nous de le faire à leur place », a affirmé le ministre le 14 avril.

« Il y a un rôle institutionnel bien connu: nous sommes un élément de garantie de la monnaie mais pour le reste le rôle est avant tout d’écouter, de faciliter et d’appuyer lorsqu’il le faut », a-t-il précisé dans JeuneAfrique.

« La France est là en amie pour soutenir, aider des pays qui sont puissants, ont beaucoup d’avenir, mais qui doivent faire face à un certain nombre de difficultés », a-t-il ajouté alors que de nombreux pays de la zone CFA ont actuellement des problèmes budgétaires touchés par un ralentissement de l’activité et une baisse de certaines matières premières.

La Rédaction