Faux, Mimi n’est pas une femme pressée ! (Par Bassirou DIENG)

Dakarmidi- Mimi Touré, une femme pressée. Telle est l’idée que l’on peut se faire de  l’article qui barre la Une du  numéro 4812 de l’édition  du 15 octobre du quotidien L’Observateur. Un article à « charge » dans lequel la journaliste Aïda Coumba Diop compare Mme Aminata Touré au bolide italien. « Le seul véhicule qui irait aussi vite que l’ex-Premier ministre, dont les performances politiques sont bluffantes », raille-t-elle. Sans entrer dans des considérations, nous osons dire que la journaliste tout comme ses « sources ou son inspiration hors norme » veulent porter à la Présidente du Conseil Économique, Sociale et Environnemental  un masque qui n’est pas le sien. Ceci pour des raisons que seuls eux, savent. Revenant à cet article du journaliste qui, dès le début de son papier, a pris position avec un titre affirmatif. Ce qui nous paraît  aberrant. Non, Madame, Mimi Touré n’est pas une femme pressée comme vous voulez le faire croire. Elle est plutôt une femme engagée et loyale. Engagée pour le développement de son pays. Et…, reconnaissez lui au moins cela, loyale envers le président de la République Macky Sall. Il mériterait de souligner, à cet effet, à tous ceux qui accusent Mme Aminata Touré d’être une personne pressée que, ceux qui le sont, ont quitté le Président de la République dès qu’ils ont été démis de leur fonction pour ensuite  lui faire face lors de la présidentielle du 24 février 2019. Contrairement à ceux-là, qui s’étaient donné corps et âme pour faire quitter le Président Macky Sall à la tête du pays, Mimi Touré a toujours été constante et loyale depuis 2010 , l’année où elle s’est engagée à accompagner son « leader » Macky Sall. Même limogée de la Primature, Mme Aminata Touré est toujours restée engagée au côté du Président de la République. Elle n’a non plus jamais été prise en défaut de loyauté. La présidentielle du 24 février dernier en est une illustration parfaite . Loyale jusqu’à la dernière énergie, Mme Aminata Touré s’est donnée à fond pour aider le Président de la République à obtenir un second mandat. Tout le monde a vu comment elle s’est battue lors de la collecte des parrains et du dépôt de la fiche de candidature. Tout le monde l’a vue durant toute la campagne électorale. Ce, au moment où beaucoup de thuriféraires rasaient les murs ou gardaient jalousement leurs finances pensant que le Président Macky Sall allait perdre les élections. Alors, laissez cette bonne dame faire son travail qui consiste à mettre le Conseil Economique, Social et Environnemental sur les rampes du développement. Elle n’a vraiment pas le temps de répondre à des poltrons tapis dans l’ombre…

Bassirou DIENG, Chef de division Presse au CESE