Famine au Sénégal: Papa Abdoulaye Seck brise le silence et dégage la responsabilité de l’Etat

Dakarmidi – Suite à l’alerte sonnée par le Conseil national de la sécurité alimentaire qui a révélé qu’il y aura plus de 380.000 personnes qui seront menacées de famine d’ici le premier semestre de l’année 2019 le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural brise le silence. Papa Abdoulaye Seck qui reconnait ce fait, souligne qu’il ne remet pas en cause les efforts du gouvernement dans le domaine de l’agriculture

« Quand une agriculture est en progrès cela ne veut pas dire que partout nous avons une bonne campagne agricole », précise d’emblée le ministre de l’Agriculture. Dr Papa Abdoulaye Seck est d’avis « qu’il y a toujours des poches d’insécurité parce qu’il n’y a pas une répartition spatio-temporelle équitable de la pluviométrie ».

A l’en croire il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu. « On peut avoir une agriculture qui fait des progrès et avoir des poches d’insécurité, c’est comme ça que ça marche dans le monde ». Et, de persister:  » Vous allez dans n’importe quel pays dans le monde ça se passe comme ça ».

Selon PressAfrik, face à cette situation inquiétante, le ministre d’attirer l’attention sur les solutions à prendre. « Il ne faut pas inventer des solutions. A chaque problème, il y a sa solution. On ne décrète jamais une stratégie, il faut s’appuyer sur le concret et à la bonne stratégie. Parce que deux campagnes agricoles se suivent mais ne se ressemblent jamais », lance-t-il en marge de l’atelier de validation de la lettre de politique sectorielle de développement de l’agriculture qui s’est tenu à Diamniadio.

La rédaction