Exclusif : Sheikh Sidya Bayo écarté du gouvernement d’Adama Barrow

Dakarmidi – C’est clair, le plus farouche opposant à Yaya Jammeh ne figurera pas dans le tout nouveau gouvernement que formera Adama Barrow. Les raisons évoquées sont nombreuses, M. Bayo dérange et ne serait pas bien apprécié (jalousie) par la coalition qui a porté Barrow à la tête de la Gambie.

Sheikh Sidia Bayo, ce diplômé des civilisations et lettres, qui maîtrise quatre langues (français, anglais, espagnol et néerlandais) n’a pas été « récompensé » pour tous les efforts et sacrifices qu’il a consentis pour arriver à bout de Jammeh, entre les gardes à vue, les menaces, les persécutions, son père qui fut enterré sans sa présence, ses expulsions, ses exils, il mériterait de faire partie de ses hommes qui doivent reconstruire la Gambie, et qui doivent l’extirper des pénombres, mais Adama Barrow en a décidé autrement.

Beaucoup de membres de la presse, de la diaspora gambienne ou de specialistes de la politique pensaient que le poste de ministre des Affaires Étrangères allait lui revenir du fait de la profonde relation qu’il a nouée avec toutes les institutions internationales, mais hélas, ce poste aurait été finalement taillé à une dame de la société civile gambienne, du nom de Fatou Diagne Senghor, cette dernière d’ailleurs figurait sur la liste des invités particuliers de Barrow.

À Paris et partout en France, la déception sera grande quand la liste du 1er gouvernement sous l’ère Barrow sera publiée, même si tous étaient envahis d’une joie rarissime à l’annonce du départ de Jammeh. Dès lors, Bayo va-t-il se positionner comme le nouveau chef de l’opposition, ou le nouveau Président  sera-t-il en mesure de faire appel à lui, dans cette dynamique d’unification, un voeu cher à tous les gambiens… .

La Rédaction