Une épée de Damoclès placée sur la tête d’Oumar Sarr

Dakarmidi – Il avait été arrêté, inculpé et placé  sous mandat de dépôt, avant de bénéficier d’une liberté provisoire. Cela veut dire qu’Oumar Sarr  est toujours à la merci des pouvoirs publics qui peuvent réactiver son dossier quand bon leur semble. Une sorte d’épée de Damoclès  qui peut à tout moment passer à l’acte, est donc placée sur sa tête.

En effet, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel a rejeté la requête aux fins d’annulation introduite par les avocats du Coordonnateur du Pds. Selon “Les Echos”, le dossier qui dormait au niveau de la juridiction du second degré est maintenant renvoyé au Doyen des juges d’instruction qui a le feu vert pour continuer son instruction.

En décembre 2015, rappelons-le, Omar Sarr avait été cueilli chez lui à 4 h 45 min par des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) en civil. C’était suite aux informations publiées faisant état du financement de la campagne électorale de Macky Sall par des fonds russes et au communiqué qu’il a signé au nom du Comité directeur du Pds.