En Chine, des lunettes connectées pour détecter les infectés

Pour lutter contre le coronavirus, tous les moyens sont bons. Si la France et l’Italie sont actuellement en confinement total, la Chine est déjà passée à l’étape supérieure. Une start-up chinoise baptisée Rokid a en effet développé une paire de lunettes connectées spécialement conçues pour lutter contre le coronavirus.

Le dispositif, particulièrement utile, est capable de prendre la température des passants à un mètre de distance. Il se fonde pour cela sur la “réalité thermique augmentée sans contact”, un concept qui compte bien mettre à terre les derniers résidus de coronavirus dans le pays. Pour l’instant, ces lunettes connectées sont uniquement utilisées à Xixi Hongyuan, dans la banlieue de Hangzhou pas loin de Shanghai. Pour pénétrer dans la zone, les personnes doivent se soumettre à un contrôle thermique de la part de gardes, équipés de ces lunettes connectées.

La Chine est donc clairement en avance sur la lutte contre le coronavirus. Ce dispositif rappelle notamment la mise en place de caméras de surveillance à dispositif de reconnaissance faciale, qui prenaient déjà la température à distance. Des outils similaires sont également développés en bord de route ou dans les établissements de santé. La technologie n’est pas encore complètement fiable, mais elle a le mérite d’exister.