Emirats Arabes Unis : la femme de l’Emir de Dubaï a fui le pays avec 39 millions de dollars

Dakarmidi- La princesse Haya Bint, épouse de l’Emir de Dubaï, s’est enfuie du pays emportant, lors de sa fuite, 39 millions de dollars et ses deux enfants

Le Dubaï n’a plus de princesse. Les médias du Moyen-Orient ont largement relayé une information que la famille royale veut garder secrète : la fuite de la princesse Haya Bint, femme de l’Emir de Dubaï, Sheikh Mohammad Ben Rachid al-Maktoum. De source proche, elle a fui le pays avec ses deux enfants vers l’Occident.

Selon le média israélien YnetNews, Haya Bint a fui le pays avec 39 millions de dollars vers une destination inconnue. Pour le moment, plusieurs médias la localisent en Allemagne où elle aurait obtenu le statut de réfugiée politique et où elle disposerait d’une protection du gouvernement allemand. D’autres sources affirment qu’elle se trouve à Londres.

« Les filles de l’Emir aussi tentent de s’enfuir »

Une situation qui, selon le média Ntd, a provoqué un climat de tension entre l’Allemagne et les Emirats Arabes Unis. En effet, l’Emir de Dubaï exige le retour de ses deux enfants : Al-Jalila âgée de 11 ans et Ziyed âgé de 7 ans. Le même média ajoute que Sheikh Mohammad Ben Rachid s’est personnellement rendu à Berlin afin d’engager des négociations avec sa femme.

La fuite de la princesse intervient au moment où beaucoup dénoncent les conditions de vie presque inhumaines auxquelles sont soumises les femmes au niveau du Palais de Dubaï et qui poussent beaucoup d’entre elles à prendre la poudre d’escampette, à commencer par les filles de l’Emir.

« Je m’en fiche que tu vives ou que tu meurs »

En effet, des sources rapportent que la fille ainée de l’Emir, Shamsa, âgée de 37 ans, avait tenté de fuir le pays avant d’être capturée.  Et elle n’est pas la seule. Latifa, sa fille âgée de 33 ans, avait aussi réussi à s’enfuir de Dubaï en 2018 grâce à l’aide d’un agent secret français. Elle avait été capturée en Inde et rapatriée vers Dubaï. Depuis, aucune nouvelle d’elle.

Pendant ce temps, l’Emir semble avoir tourné la page. En effet, dans un poème (qui serait dédié à sa femme) publié sur son compte officiel Instagram, il écrit en arabe : « toi, le traitre, tu as trahi le confiance la plus précieuse et ton jeu a été dévoilé. Tes jours de mensonge sont finis. Ce que nous fûmes et ce que nous sommes n’a plus d’importance. Tu n’as plus de place à mes côtés, vas avec qui tu veux et profites-en. Je m’en fiche que tu vives ou tu meurs ».

 

Avec le courrierdu soir