Élections présidentielles en Gambie : que prépare Jammeh? Il coupe l’internat, bloque les réseaux sociaux et les appels entrants

Dakarmidi – Yaya Jammeh veut s’accrocher au pouvoir, et cela, même les enfants de 10 ans en Gambie le savent pertinemment. Les bulletins de renseignements généraux qui lui sont dernièrement parvenus sont catastrophiques, en n’augurant rien de bon. Et c’est la première fois après plus de 20 ans passés à la tête du pays que le dictateur tremble. Il sait que tout peut arriver.

Si le peuple prend une décision à l’encontre de sa volonté, il risque gros, l’une des raisons pour lesquelles, il est en train de préparer un coup de force électoral qui l’attribuerait selon nos sources plus de 74% des voix dès le premier tour. Depuis hier nuit, l’armée républicaine a occupé tous les axes les plus importants de Banjul et des autres grandes villes . Des journalistes et des observateurs ont été bloqués aux frontières. Et un ordre même de tirer sur les foules en cas d’émeutes serait déjà donné depuis Kanilay. Jammeh est un « fou » dangereux, c’est le moins que l’on puisse dire.

Les bureaux de vote sont ouverts dans un calme précaire ce matin, et au moindre mouvement, tout peut dégénérer. Certains même redoutent le syndrome d’Abidjan. Les heures à venir nous édifieront sur l’évolution de la situation dans ce petit pays, cette « banane dans la bouche » du Sénégal. Dans  tous les cas, Jammeh est à deux pas d’être plébiscité ou rejeté par un peuple qui a tant souffert de sa dictature, lui que ses pairs africains considèrent comme un homme trop excessif!

La Rédaction