Discours du nouvel an, dialogue… Khadim Sylla de l’ACIS hausse le ton et interpelle le Président Macky Sall

Dakarmidi- Les commentaires se poursuivent suite au discours du Président Macky Sall à l’occasion du nouvel an. Au-delà des hommes politiques, des acteurs économiques ont aussi donné leur appréciation des différents points soulevés par le chef de l’État. Pour Khadim Sylla président de l’Association des Commerçants et Industriels du Sénégal (ACIS), “il va falloir que l’État revoie sa copie en ce qui concerne la considération du secteur informel”.

“Nous constatons avec regret que le Président de la République dans son message à la nation n’a pas fait la part belle au secteur informel. Si ce n’est des menaces à leurs endroits à travers des slogans. Et pourtant nous avons déjà posé des jalons en vue de mettre de l’ordre dans notre secteur”, a confié M. Sylla.

Dans la suite de son intervention le président de l’ACIS dira “Il reste maintenant à l’État de jouer son rôle en s’adressant directement à nous qui sommes les concernés et sans intermédiaire pour qu’on puisse discuter sur les modalités. Surtout pas comme c’est le cas dans le dialogue national où les représentants du secteur informel ne sont munis d’aucun mandat du secteur dont il seraient censés représenter. Du coup tout ce qui résulterait de ce dialogue ne saurait nullement engager le secteur informel qui n’y était pas invité mais plutôt évité”.

“Nous n’accepterons plus que des usurpateurs décident à notre place comme cela a toujours été le cas” a tonné Khadim Sylla.