DISCOURS DE MACKY : FACTA, NON VERBA

« Anticiper pour ne pas subir », voilà depuis le début de la pandémie la stratégie payante du Président Macky Sall, pour remporter la guerre contre le COVID 19. Cette stratégie est la seule qui vaille, car il y a des guerres que nous ne pouvons que remporter, et qui commandent que nous agissions « comme s’il était impossible d’échouer », aurait dit Winston Churchill.
« Dès l’apparition de la pandémie dans notre pays, j’ai donné instruction au Gouvernement de définir et mettre en œuvre une stratégie adaptée à nos réalités économiques, sociales et culturelles » dit le Président Macky Sall. Cette démarche responsable et clairvoyante a été acceptée et validée par le peuple sénégalais qui y a largement adhéré, car au vu de la gravité de l’heure, « mieux [valait] considérer les obligations légales et réglementaires [édictées par le Président de la République] comme outils de prévention, et non comme contraintes obligatoires ».
Les résultats sont là : « Grâce à ces mesures, nous avons pu couper la chaine de transmission par voie importée et maintenir la maladie encore sous contrôle, malgré son rythme de progression. Chacune et chacun de vous a contribué à cette performance par ses sacrifices et ses efforts » constate le Président à l’entame de son adresse au peuple sénégalais. Ce résultat est le sien, d’abord, c’est la conséquence positive de son pilotage de la guerre contre le Covid 19, car « avec un bon leadership, la liberté n’affaiblit pas la discipline, elle la renforce » et elle découle, cette discipline de l’adhésion inconditionnelle de toute la Nation au discours mobilisateur de son Général en Chef.
Il réitère son appel au peuple dès lors, surtout qu’à partir de maintenant « (…) nous devons sereinement adapter notre stratégie, en tenant compte, une fois de plus, de notre vécu quotidien (…), [parce que] l’heure ne doit pas être au relâchement, mais à l’adaptation » et il est convaincu de notre victoire finale, grâce à notre détermination et notre mobilisation citoyennes. Le Président Macky Sall sait en effet, que « (…) rien ne peut épuiser la force mentale d’un peuple résolu à affronter les épreuves et maîtriser son destin. »
« C’est l’engagement qui fait la performance et non l’inverse ». Le Président de la République en fait le socle de son action au quotidien. Il fait confiance au peuple sénégalais, autant que le peuple adoube son leadership. L’allégement des mesures est la preuve manifeste de cette union sacrée du peuple sénégalais contre le Covid 19 ; chacun d’entre nous ne doute aucunement que « la liberté n’est pas le pouvoir de faire ce que l’on veut, mais le droit de faire ce qu’il faut » pour contribuer à la victoire de notre nation contre le Covid 19.
« Alors que nous faisons face à une crise sans précédent, je suis heureux de constater que loin de céder à la résignation, nous puisons chaque jour dans le génie créateur de notre peuple les ressources nécessaires à notre résilience commune » dit le Président Macky Sall ; il a bien raison, cette réaction est propre à la nature humaine. « Mater artium necessitas », affirmaient les latins.
En décidant de valoriser ces talents, le Président Macky Sall annonce d’ores et déjà les perspectives de l’après Covid 19. L’impulsion du renouveau économique de notre pays, par la promotion et la valorisation de nos savoirs faires locaux. Il est temps de compter en effet sur nous-mêmes, à l’avenir.
Le dernier appel est celui que nous devons lancer à tous ces récalcitrants adeptes de la désobéissance civile qui charrient le virus au gré de leurs pérégrinations illégales dangereuses pour eux et pour tous ceux dont ils menacent la santé. « Moins on est instruit et plus on est imaginatif, parce que l’on n’a pas appris les interdits » certainement.
Il est utile de renforcer le dispositif répressif contre ces gens qui sabotent les efforts de tout un peuple pour endiguer l’épidémie du Covid 19, et de corser davantage les sanctions à leur encontre.
L’appel du Président Macky Sall sera écouté, et entendu. Pour le bonheur de tout le peuple sénégalais. Que Dieu veille sur notre pays.
Cissé Kane NDAO
Président A.DE. R