Diop Iseg accuse sa femme d’avoir retirée frauduleusement 713 millions Fcfa

Dakarmidi  – Le PDG du Groupe Iseg considère comme nulle et non avenue l’ordonnance d’expulsion du juge de  «son» immeuble sis à Sacré-Cœur 3 où il loge avec sa famille et sa maman.

«L’ordonnance n’est pas valable, car dans le code de la famille, un époux ne peut pas exclure l’autre tant qu’ils sont dans les liens du mariage», a-t-il confié, dans un entretien avec Les Échos.

«Je ne suis pas expulsé, je suis toujours chez moi», a-t-il précisé. Il soutient que c’est l’Iseg qui a payé la maison avec 7 chèques de 10 millions en guise d’avance.

«C’est quand je suis allé en prison que Aïssatou Seydi a commencé à faire des démarches pour s’approprier la maison. Elle ne pensait pas que j’allais sortir et dès qu’elle a été informée de ma libération, elle s’est empressée de détruire les chèques, en complicité avec le propriétaire de la maison, Mamadou Bâ, et la Bank Of Africa (BOA)», a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire