Le DG de l’ARTP sur le rachat de Tigo par le groupe Wari : « Je n’ai pas été officiellement saisi »

Dakarmidi – le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp), Abdou Karim Sall, a déclaré  lors de l’ouverture, ce vendredi, du troisième forum de formation et de partage organisé à l’endroit des professionnels de l’information et de la communication, n’être pas officiellement saisi par l’opérateur de téléphonie Tigo dans sa décision de céder ses actifs à Wari.

« Je ne me prononcerai pas sur cette question étant donné que je n’ai reçu aucune correspondance officielle de Tigo me parlant de son intention de céder ses actifs à Wari », répond-t-il à une question d’un journaliste.  Seulement ce qui semble être un manquement dans l’accord entre Tigo et Wari, si on en tient M. Sall,  c’est le fait que l’Etat du Sénégal n’ait pas été saisi dans cette opération,  « la condition sine qua non d’une cession de concession, c’est l’approbation de l’Etat du Sénégal », a précisé M Sall avant de poursuivre : « si tel est le cas , le Code des télécommunications dispose des moyens nous permettant de [valider] cette opération si nous avons l’accord des autorités’’.

Évoquant la vaste campagne d’identification des numéros entamés l’année et clôturée l’année dernière, le DG de l’Artp, informe que la dite campagne a permis de supprimer 5 millions de numéros.  “Nous avons réussi, en collaboration avec les opérateurs, à sortir du parc de ces opérateurs à peu près 5 millions de clients qui n’ont pas été identifiés dans les systèmes d’information des opérateurs. Cela participe à la gestion de la sécurité à l’intérieur de nos frontières. Ce qui se passe dans la sous-région et dans le monde, nous impose d’être davantage vigilants avec l’utilisation du téléphone notamment avec l’abonnement”, explique-t-il enfin.