Démolition de la maison de Maïmouna Boussa: « C’est ridicule et insolite dans une République sérieuse »

Dakarmidi – En conférence de presse mardi au siège d’Amnesty international, Me El Hadji Diouf a qualifié « d’insolite et de ridicule », la démolition de la maison de sa cliente Madame Maïmouna Bousso.  » Il vient de se passer quelque chose qui m’énerve dans ce pays. Cette destruction d’un immeuble qui appartient à une brave dame, dans un pays où il y’a des services et des lois est ridicule. Il y’a forcément un laxisme, un complot contre Madame Bousso », dénonce Me Diouf.

Monsieur Moustapha Tall, Inspecteur général d’Etat avait confié que Maïmouna Bousso a acquis frauduleusement le terrain en 2002 en question aux Almadies (1020m2), par le truchement d’un certain Ibrahima Samb, lequel d’ailleurs aurait été interpellé et placé en détention. Pour Me El Hadji Diouf, « M. Tall a essayé de se justifier essayant de rappeler l’originalité d’un titre foncier qu’il dit détenir depuis 1978. Il se dit propriétaire, pourquoi il n’a pas construit depuis toutes ces années. Où étaient les blocages ? Qui a vendu à M. Tall et avec quels papiers ? Tout cela doit être élucidé. Manifestement il y’a une cabale pour se justifier ».

« Dans une République sérieuse, c’est irresponsable. Nous interpellons le président Macky Sall. Nous sommes dans un pays déjà pauvre est une brave dame travailleuse voit sa maison être détruite en un seul jour. C’est insolite pour un ancien inspecteur des douanes de dire qu’il a acquis un terrain il y’a plus de 20 ans, qu’il le laisse sans construction », a plaidé Me El Hadji Diouf avocat de Madame Maïmouna Bousso.

La rédaction