Décès de Sokhna Zeinab Fall: Elle est partie… (Par Guimba Konaté)

Dakarmidi – Sokhna Zeinab Fall chroniqueuse talentueuse de DTV est décédée samedi dernier d’une courte maladie nous dit-on. « Inna lilaahhi wa inna Ilaihy razyhoune : A Dieu nous appartenons et vers DIEU nous retournerons »  diront tous les croyants .

Sans connaître intuiti personae, la DAME, je m’associe au deuil qui frappe sa famille, ses collègues islamistes, et surtout ses nombreux élèves virtuels dont je vais partie et présente à tous et à chacun et à chacune, mes condoléances les plus attristées.

En effet, par la magie de la télévision, Sokhna Zeinab a su créer une grande, très grande école virtuelle qui la suivait pas à pas à chacune de ses interventions télévisées et portant surtout sur la Religion et le savoir-vivre sociétal plus généralement. Sa voix posée et très prenante captivait son auditoire qui buvait littéralement ses paroles axées surtout sur l’Islam et ses pratiques cultuelles, ses obligations,  ses interdits et ses bienfaits . Mieux et plus que beaucoup de nos prêcheurs enturbannés « bazinnisés » et autres « grands boubous yé » si imbus de leur érudition – spectacle et de leur mysticisme de façade, SOKHNA a su, avec une légèreté et une simplicité incroyables, intéresser nombre de nos compatriotes aux préceptes de l’Islam et à ses mystères cachés. Avec modestie, pédagogie, humilité et surtout humanité, elle a su distiller par doses homéopathiques, l’amour de la religion à nombre de nos compatriotes qui la suivaient régulièrement dans ses émissions religieuses et buvaient littéralement ses paroles , tellement elle avait réussi par une pédagogie rare et sans démagogie , à inculquer aux uns et aux autres des notions essentielles de la religion révélée. ALLAHOU AKBAR.

Elle est partie ZEINAB…

Sa mission sur terre bien que courte aura été de nous éveiller avec douceur , amour , empathie et condescendance toute maternelle, aux merveilles de la Religion. Jamais un mot plus haut que l’autre, le regard pudiquement baissé derrière un voile bien mis, elle a su intéresser ses compatriotes à s’intéresser à l’Islam . Son auditoire était hétéroclite et comprenait toutes les tranches d’âge : du vénérable vieillard au gamin pubère en passant par les filles nubiles et les dames austères , tous buvaient littéralement ses paroles tellement elle savait communiquer , captiver et …séduire. Tout le monde l’aimait parce qu’elle aimait tout le monde.

Dans ses prêches très attendues et très suivies, jamais de reproche, jamais de menaces de Géhenne, jamais de paroles doctes et sentencieuses , jamais de critiques ad hominem, ni de « garouwallé » ampoulé, jamais de condescendance théâtralisée ni de froufrou « bodio-bodio ». Rien que des conseils, des clarifications , des « leçons de choses » , des leçons de vie dans un débit calme , aéré, pudique et une didactique unique tout simplement. Sa vaste érudition dans l’exégèse coranique que tout le monde lui reconnaissait était mise à la disposition de tout le monde et partagée méthodiquement et régulièrement avec son auditoire attentif et dans une pédagogie rare.

N’est pas prêcheur qui veut deh…Dans notre Sénégal là beaucoup, après avoir assimilé plutôt mémorisé quelques hadiths et autres  hagiographies prophétiques,  s’arrogent le titre « d’Ouztaz » sans en avoir ni la carrure ni la posture ni la culture. Surfant sur des connaissances parcellaires et éparses, ils se pavanent avec leurs plus beaux atours –offerts souvent par des fans obscurs- dans les assemblées religieuses acquises à leur cause,  plus préoccupés par le cachet à percevoir que par les cœurs à façonner et les enseignements à inculquer aux fidèles qui veulent s’instruire. NON n’est pas PRECHEUR QUI VEUT …

Sur ce plan Sokhna ZEINAB aura été une VRAIE « OUZTAZE»  une vraie SAIDA qui aura cherché – par ses enseignements – à façonner des âmes sur la « siratal moustakhime » la voie du Salut.

OUI. Rien que pour cela, en âme et conscience, nous pouvons témoigner le saint Coran dans la main que SOKHNA ZEINAB FALL fut vraiment une Grande dame, une Houri et une MUSULMANE accomplies. BILLAAHHI…..

Elle est partie Sokhna et nous a rendus orphelins de son visage si doux, de sa voix si prenante, de son calme angélique et de ses leçons de vie. Le « NDEKAANE » s’est arrêté au moment choisi par le Maître du temps . Le terme de toute vie étant le grand départ, il ne nous reste qu’à faire notre deuil de Sokhna et prier comme elle nous l’a toujours seriné durant toute sa courte vie pour qu’ALLAH SOUBKHANAHU WATAALLA lui fasse Miséricorde et lui ouvre les portes de son Paradis éternel.

« NDEKKE NAGNOULA ALLAH» Sokhnassi… Et ensemble nous prions nous, tes élèves virtuels que tu as quittés sans crier gare pour qu’ALLAH te dise : « Yâ ayyatuhann nafsul mutma innah –irjii iilaa Rabbikki Radiyatam mardiyyah-fadkouly fii ibaadi – wad kouli jannati. » AMINE AMINE AMINE…

INNA LIL LAHI WA INNA ILLEYHI RAZIHOUNE…QUE LA TERRE DE THIAROYE TE SOIT LEGERE. AMINE AMINE AMINE.

DIEU NOUS GARDE ET GARDE LE SENEGAL

Guimba  KONATE

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom