De la banalisation de nos institutions: le Sénégal fera face incha Allah (Par Babacar Ba)

Dakarmidi – Pendant que la majorité parlementaire se plait à restreindre nos libertés avec ce fameux Code des Communications électroniques qui instaure légalement une censure d’Internet à des fins électoralistes, ceux qui sont sensés incarner l’institution parlementaire se révèlent encore dans leur manque de hauteur républicaine avec des comportements inacceptables. Être au perchoir de l’institution parlementaire; chambre des Représentants du Peuple et législateur de notre République, et se permettre de prendre du café aisément devant les caméras du monde entier avec ce manque de solennité notoire plutôt exigée par cette auguste Assemblée; est juste pathétique.

Au Président Macky Sall nous voudrions rappeler que les sénégalais le jugeront non seulement sur son bilan sans grands impacts sociaux dans le niveau de vie de nos compatriotes mais également sur les comportements d’une bassesse inégalée de nombreux de ses collaborateurs qui ont fini par justifier le mépris de bien de sénégalais.

Avoir un sens élevé de l’Etat est attendu de la part de ceux qui sont sensés nous gouverner pour espérer résoudre les nombreuses difficultés de nos populations et non pas des dirigeants qui sont dans la jouissance personnelle. Quand on n’a pas l’étoffe du poste et les compétences requises, forcément on ne pourra jamais « porter le costume » du poste et c’est ce qui se passe dans notre pays avec ces nombreux exemples d’incompétence dans la gouvernance publique. Mais 2019 est proche incha Allah pour changer fondamentalement cette donne. C’est mon intime conviction.

Babacar BA
Président Alternatives Citoyennes