Dakar: 15 membres présumés d’un gang de malfaiteurs arrêtés

Dakarmidi – La sûreté urbaine a arrêté au  total, 15 personnes membres présumés d’un gang de malfaiteurs qui opérait sur l’autoroute Seydina Limamoulaye, hier jeudi 11 octobre 2018 à Dakar.

Ces hommes ont notamment été arrêtés au cours d’une opération menée dans la nuit de dimanche à lundi dernier par des éléments de la sûreté urbaine qui ont également saisi 20 kilos de chanvre indien trouvés par devers eux.

« Les quinze personnes interpellées sont âgées entre 23 et 35 ans et la majorité est de nationalité étrangère », a précisé El Hadj Cheikh Dramé, le chef de la Sûreté urbaine de Dakar, lors d’un point de presse.

« Il est rare de circuler sur l’autoroute et de ne pas être en face de jeunes armés de coupe-coupe et de machettes qui s’attaquent aux automobilistes », a-t-il relevé.

La sûreté urbaine a été informée, dans la nuit de dimanche à lundi, de l’agression d’un groupe de personnes par des individus armés sur l’autoroute, a rappelé le commissaire Dramé.

Il a souligné que la Police avait poursuivi ses opérations après avoir mis hors d’état de nuire un bon nombre de membres du gang de malfaiteurs.

« Ils avaient érigé des barricades en mettant de grosses pierres sur la chaussée pour causer des accidents, et profiter de l’occasion pour s’attaquer aux chauffeurs ou passagers des véhicules », a dit le policier pour expliquer le mode opératoire des bandits.

« Etant donné que la police à une patrouille qui travaille 24/24 avec des éléments présents de jours comme de nuit, nous sommes parvenus à interpeller dans un premier temps quatre personnes qui n’ont pas hésité à dénoncer le chef de la bande », a-t-il ajouté.

Selon l’Aps, la poursuite des opérations a permis à la Sûreté urbaine d’interpeller le chef de la bande puis maîtriser 15 autres personnes qui opéraient sur l’autoroute, dans le secteur de Yarakh, un quartier de Dakar.

D’ailleurs, a ajouté le commissaire El Hadj Cheikh Dramé, « ces malfaiteurs faisaient parfois des incursions vers la Corniche ouest, mais d’une manière générale, ce sont des personnes qui agissaient partout dans Dakar ».

Il a fait comprendre que la même opération a permis aux éléments de la police de saisir une importante quantité de drogue chez cette bande armée qui était terrée dans une zone « hautement criminogène ».

A l’en croire, au-delà de la marijuana, la Police a également saisi du « crack » qui est une drogue à base de mélange de cocaïne, d’ammoniaque et de bicarbonate de soude.

Il a tenu à féliciter les populations sénégalaises qui ont étroitement collaboré avec les autorités policières. A ce propos, le chef de la Sûreté urbaine a fait savoir que tout est mis en œuvre pour mieux sécuriser les populations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom