CPI / Fatou Bensouda n’entend plus s’opposer à la liberté provisoire de Gbagbo

Dakarmidi – La procureure de la Cour Pénale Internationale (cpi), la gambienne Fatou BENSOUDA a enfin compris qu’elle a perdu la bataille qui l’oppose aux prévenus Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Elle n’entend plus s’oppose à la libération provisoire de l’ex-chef d’Etat ivoirien. C’est du moins ce qui ressort dans ce que son bureau a confié à un journal ivoirien.

L’heure de Gbagbo a-t-elle sonné ?
A en croire les collaborateurs de Fatou Bensouda, le dépôt de plus de 5000 pages de preuves et de 987 vidéos le 31 juillet dernier n’a pas pour but de s’opposer à la liberté même provisoire de l’ex-président ivoirien. « Il n’y a aucun lien entre la requête déposée le 31 juillet 2017 et la détention de M. Gbagbo » a déclaré le bureau du procureur ».

Ce qui signifie que la douzième demande de mise en liberté sous conditions de Gbagbo peut toujours aboutir à sa relaxe. A cet effet, les différentes parties sont invitées à déposer leurs conclusions et observations au plus tard le mercredi 23 juillet prochain sur la table des juges de première instance I.