Covid-19: Le collectif Noo Lànk et Aar li nu bokk exigent la fin de l’Etat d’urgence

“C’est avec beaucoup d’inquiétude que Aar Li Nu Bokk et Ñoo lank s’adressent au peuple sénégalais aujourd’hui 2 juin 2020. Ce jour était la date initialement choisie par le président Macky Sall pour la reprise des cours réservée aux classes d’examen du primaire et du secondaire”, renseigne un communiqué.

Mesures…

D’après les deux collectifs, aucune mesure sérieuse et pérenne d’accompagnement n’a été prise, mettant ainsi en danger la santé voire la vie des élèves et des enseignants ainsi que celles des parents et des populations qu’ils vont retrouver dans les différentes localités. Le report de cette rentrée ne fait que confirmer leur analyse de la situation.

Postes…

“Les enseignants ayant rejoint leurs postes de travail, Ñoo Lank et Aar Li Nu Bokk tiendront le président Macky Sall pour responsable de tout ce qui résultera de cette mesure irresponsable qui pourrait s’avérer être une arme de diffusion et de propagation massive du Covid-19”, poursuit le communiqué.

Assouplissement…

Aar li nu bokk et Ñoo lank prennent acte de l’assouplissement du plan de riposte au coronavirus et dénoncent la légèreté de la communication sur les mesures barrières et un plan sérieux de protection des populations. Pour eux, le test de dépistage massif était une de nos propositions ; elle est restée sans suite à ce jour.