Covid-19/Agriculture : «Les conditions sont réunies pour une campagne agricole relativement épargnée» (ministre)

Dans les préparatifs de la campagne agricole de cette année, le président de la République a validé un programme de 60 milliards de francs Cfa, soit 20 milliards de plus par rapport à l’année dernière. L’annonce a été faite par le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Professeur Moussa Baldé qui, donnant une idée de la répartition optimale de cette enveloppe, a soutenu que «les conditions sont réunies» pour une campagne agricole relativement épargnée par la pandémie du nouveau coronavirus. Il était l’invité de l’émission ‘’Point de vue’’ de la Rts de ce dimanche 17 mai 2020.
«Ces 60 milliards, c’est 20 milliards de plus par rapport à l’année dernière. Alors comment on compte utiliser ces 20 milliards ? Les 20 milliards, le président de la République nous a dit effectivement qu’il faut les utiliser de façon optimale. Comment on optimise ? L’année dernière, on avait mis en place 100 000 tonnes d’engrais. Cette année, on veut mettre 150 000 tonnes. Mais mieux, le Président nous a dit d’augmenter la subvention. Tout le monde est d’accord, l’année dernière j’étais venu ici sur le plateau expliquer que j’ai baissé les subventions de l’engrais et de l’arachide. Et bien j’ai augmenté de 10% la subvention pour rendre l’engrais plus accessible. Donc, il y aura plus d’engrais à un coup moindre », a-t-il promis face à Oumar Gning.
70 000 tonnes de semences certifiées seront encore injectées
Pour l’arachide, ajoute-t-il, «tout le monde est d’accord que la campagne de commercialisation passée, l’arachide a coûté très chère aux opérateurs. Donc, il fallait que j’augmente la subvention pour maintenir le prix. Et j’ai augmenté la subvention de 10% pour maintenir le prix de cession aux producteurs mais aussi pour maintenir la quantité, c’est-à-dire qu’on va pouvoir injecter encore 70 000 tonnes de semences dont 80% seront certifiés au niveau du mole 2».
Sur ce, Moussa Baldé renseigne que les mises en place ont commencé. Il pense que d’ici le 30 mai, les cessions seront terminées parce que, cette année, la météo a annoncé un bon hivernage.
Toutes choses qui rassurent la tutelle pour avoir une campagne agricole 2020 réussie.  «Nous sommes optimistes. Parce que, je le rappelle, le monde rural semble relativement épargné. Et nous espérons que cela va continuer. Nous avons un budget qui a été augmenté de 50%, 20 milliards de plus. Nous attendons une saison des pluies pluvieuse. Donc, il n’y a aucune raison que nous ne croyions pas à notre programme», a soutenu le ministre de l’Agriculture.