Côte d’Ivoire : accusée de crime contre l’humanité, Simone Gbagbo a été acquittée

Dakarmidi – Le procureur général du tribunal d’Abidjan avait requis, lundi, une peine d’emprisonnement à vie pour l’ex-première dame, jugée depuis près de dix mois pour des faits remontant à la crise post-électorale ivoirienne, en 2010 et 2011.

Coup de théâtre à la Cour d’assises d’Abidjan. Accusée de crime contre l’humanité, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a été acquittée ce mardi, au terme de plus de dix mois de procès. L’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo était poursuivie pour des faits remontant à la crise post-électorale en 2010-2011.

«Le jury à la majorité déclare Simone Gbagbo non coupable des crimes qui lui sont reprochés, prononce son acquittement et ordonne qu’elle soit remise immédiatement en liberté si elle n’est retenue pour d’autres causes» a déclaré le juge Kouadjo Boiqui, président de la Cour d’assises.

Pour autant, Simone Gbagbo ne sera pas remise en liberté, puisqu’elle purge déjà une peine de 20 ans de prison pour «atteinte à la sûreté de l’Etat» prononcée en 2015. Les parties ont désormais «60 jours pour introduire un pourvoi contre cette décision», a souligné le juge, à l’issue de six heures de délibéré des six jurés.