Convocation de Cheikh Bamba Dieye à la DIC, interdiction d’une conférence de Bougane : le FDS appelle le peuple à la résistance

Dans sa marche vertigineuse vers un système de dictature, le régime de Macky SALL explore, chaque jour, avec une célérité terrifiante, de nouvelles formes de censure pour étouffer les voix qui s’élèvent contre ses multiples dérives. C’est dans cette logique que s’inscrivent la convocation du député Cheikh Bamba DIEYE à la DIC et l’interdiction de la tenue de la conférence publique du mouvement « Gueum Sa Bopp » de Bougane Guèye DANY.

CONVOCATION DE CHEIKH BAMBA DIEYE PAR LA DIC

La convocation du député Cheikh Bamba DIEYE à la DIC, pour le délit d’opinion, est une violation manifeste et grave d’un droit fondamental consacré par la Constitution : la liberté d’expression. Les Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) dénoncent, avec la plus grande fermeté, cette convocation injustifiée d’un parlementaire et conforte, en même temps, l’Honorable député Cheikh Bamba DIEYE dans sa décision de ne point déférer à une telle convocation qui relève du harcèlement et d’une tentative d’intimidation.

Le fonctionnement de la justice ne saurait être un sujet tabou dans une démocratie. Les citoyens au nom de qui cette justice est censée être rendue ont le droit de jeter un regard critique sur le fonctionnement du pouvoir judiciaire. Ni la volonté du prince de réduire au silence des adversaires politiques, ni les cris d’orfraie de certains magistrats allergiques à la critique, ne devrait primer sur le droit fondamental de chaque sénégalais à s’exprimer, librement, sur la marche de leurs institutions, y compris le pouvoir judiciaire. Dans un pays où la justice est manifestement inféodée à l’exécutif qui s’en sert comme bras armé pour dérouler, avec cynisme, son agenda politique, associer les magistrats à la corruption ne doit, en aucune manière, être considéré comme un délit. Si tant est que les magistrats sont vertueux, il leur appartient d’en apporter la preuve en exerçant leur indépendance par des verdicts justes et impartiaux.

INTERDICTION DE LA CONFERENCE PUBLIQUE DU MOUVEMENT « GUEUM SA BOPP »

Sous le prétexte fallacieux de risque de troubles à l’ordre public, le pouvoir de Macky SALL s’est opposé à la tenue de la conférence publique prévue par le mouvement « GUEUM SA BOPP » le samedi 04 août 2018 au terrain de Niary Tally. Cette décision intervient quelques jours seulement après l’interdiction d’une manifestation que le même mouvement avait projeté de tenir au Grand Théâtre National. Les Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) expriment leur vive indignation devant ces mesures attentatoires à la liberté de manifestation, des mesures qui confirment, malheureusement, la grave régression démocratique dans laquelle Macky SALL et son régime ont plongé le Sénégal.

Face aux dérives fascistes d’un régime agonisant qui cherche, maladroitement et désespérément, à assurer sa survie par la censure, le harcèlement et les tentatives d’intimidation contre ceux tous ceux qui se battent pour une alternative politique au Sénégal, les Forces Démocratiques du Sénégal (FDS) appellent, encore une fois, le peuple sénégalais à la résistance. C’est la seule voie pour faire échec à la volonté de Macky SALL d’instaurer un système de dictature au Sénégal.

 

Fait à Dakar, le 05-08-2018

Contacts : 77 541 08 337/ 77 438 01 88

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom