Contribution : À propos du premier jour de zul hijjah (mois de tabaski) 1440 H – 2019 (Par Imam A. Kanté)

Dakarmidi- Paix sur vous, La conjonction qui indique le début d’un nouveau cycle lunaire se produit selon le calcul astronomique, ce jeudi 01 août à 03h25min UTC (même heure pour Dakar),

Sur la base de ce critère, donc, sans tenir compte de la visibilité à l’œil nu du nouveau croissant de Lune, le premier jour du mois de Tabaski sera ce vendredi 02 août 2019,

D’ailleurs, il faut noter que le nouveau croissant de Lune sera visible à l’œil nu du côté des Amériques et à l’aide d’instruments optiques en Afrique, en Europe et en Asie de l’ouest y compris L’Arabie saoudite,

Voilà la situation si on se base exclusivement sur le calcul astronomique que rien dans la charia n’interdit a mon avis comme à ceux de grands cheikhs comme l’égyptien Ahmad Muhammad Chakir (m. 1959) et le libanais Faysal Mawlawi (m. 2008) comme pour le calcul des heures de prières basées sur le même procédé relativement au Soleil,

Pour le Sénégal, la Commission dite nationale va scruter le ciel ce jeudi, leur 29 jour du mois de zul qa’dah, ce qui donne les deux cas de figure suivants :
I) le nouveau croissant est aperçu quelque part dans le territoire national, et il en ressort que ce vendredi 02 août sera le premier jour du mois de tabaski et on se retrouve dans la même situation que ce que le calcul astronomique indique, mais il faut noter que les données astronomiques autorisent à admettre qu’il sera très peu probable de voir le nouveau croissant de Lune au Sénégal à l’œil nu, ce jeudi après le coucher du Soleil
Il) le nouveau croissant de Lune n’est pas vu à l’œil nu et alors, c’est le samedi 03 août qui sera le premier jour pour eux et celles qui suivent cette Commission

Mon avis dont les détails sont à voir dans mon dernier petit ouvrage sur la détermination des mois lunaires par le calcul astronomique, est le suivant :
Il faut répondre à la question qui me semble la plus pertinente dans cette problématique, à savoir : suffit-il de savoir ou faut-il voir? Et je, réponds « il suffit de savoir » de savoir par le calcul astronomique, l’instant de la conjonction et en tirer le début et la fin des 12 mois lunaires du calendrier musulman et de tout ce qui y est associé notamment en matière de culte.
Il faudra s’affranchir de la supposée obligation de l’observation visuelle du nouveau croissant de Lune sur la base d’une lecture litteraliste et anachronique de certains hadiths, pour enfin trouver une réponse scientifiquement fondée et acceptable du point de vue de la Charia, à la problématique de la détermination des mois lunaires.
Nb : qui croit à l’obligation de l’observation visuelle ne devrait pas annoncer de date à l’avance pour être cohérent avec ce mode de détermination…En effet, il faut attendre d’observer pour en tirer une date.
Bien à vous
Imam Ahmad Kanté