Conseil constitutionnel: L’article l.22 du code électoral, cette arme fatale contre les recalés

Dakarmidi – L’opinion et les observateurs n’ont pas compris le rejet, en bloc, des recours des candidats recalés. Qui à l’étape du parrainage. Qui après la proclamation de la liste provisoire par le Conseil constitutionnel. Il s’agit, entre autres, de El Hadji Malick Gakou, Pape Diop, Serigne Mansour Sy Djamil, Hadjibou Soumaré…

Et, le moins que l’on puisse dire c’est que, selon Enquête qui a requis l’avis de spécialistes, les « 7 sages » auraient pu faire l’économie d’entrer dans certaines considérations. Surtout « vu la méconnaissance manifeste » par certains requérants des textes relatifs à la Loi électorale et au fonctionnement de la haute juridiction.

En effet, le Conseil constitutionnel aurait bien pu se limiter aux articles 92 de la Constitution et L. 22 du Code électoral pour écarter la plupart des requêtes. Car, il résulte de la lecture combinée des deux articles que les décisions du Conseil ne sont susceptibles que d’une réclamation, non d’un recours.

Seneweb