Condamnation pour faux billets – Abdoulaye Djitèye devait les fabriquer, Thione Seck les écouler

Le Témoin avait évoqué les motivations des décisions condamnant le lead vocal de l’orchestre « Ram Daan » à trois ans de prison dont 08 mois ferme pour détention de faux billets, tentative de mise en circulation de signes monétaires contrefaits et association de malfaiteurs. Son co-accusé Ablaye Djitèye, avait, lui, écopé de cinq ans de prison ferme assortis d’un mandat d’arrêt. En son intime conviction, le président de la chambre correctionnelle de la Cour d’Appel de Dakar, Ousmane Chimère Diouf, estime que si l’opération avait abouti, Ablaye Djitèye aurait fabriqué les faux billets en quantité industrielle, et Thione Seck les aurait écoulés sur le marché.

Thione perdu par ses… 105 concerts

Lorsque les gendarmes ont fait irruption dans son domicile à Ouest-foire pour effectuer une perquisition surprise, Thione Seck s’était levé de son fauteuil pour aller s’asseoir sur un sac de voyage placé dans un coin du salon. Sommé avec insistance de se lever du sac, il avait fini par obtempérer. L’ouverture du sac a permis de découvrir 43 paquets emballés avec un papier transparent laissant entrevoir un billet de 100 euros. Apparemment, le vrai billet de 100 euros placé au dessus de chaque paquet n’était qu’une couverture d’appât en guise de « spécimen ». A part les deux billets
de 200 euros, aucun autre faux billet n’avait été trouvé sur les lieux. Interrogé sur le sac contenant des liasses de coupures vertes ou noires, l’auteur de « Mathiou » avait répondu : « C’est Joachim Cissé qui a emmené le sac chez moi.

Il m’avait fait croire qu’il contenait de vrais billets c’est-à-dire les 50 millions d’euros soit 32 milliards cfa en guise d’avance pour une série de 105 concerts au total que je devais animer à travers l’Europe. Ce, monnayant un cachet de 120 millions euros soit 78 milliards cfa ! Ainsi, je n’aurais jamais imaginé que le sac contenait de simples papiers de bureau ou billets verts destinés à la fabrication de faux » avait juré Thione Seck lors de son procès. Invité par le
juge Ousmane Chimère Diouf à présenter un seul contrat écrit de ces 105 concerts à l’étranger, pour prouver sa bonne foi, Thione était resté évasif ! Pour ne pas dire qu’il n’a pas été en mesure de produire un seul contrat de prestation musicale en Europe. Aussi bien pour le procureur que pour le juge, les 105 concerts ne relevaient que de l’imagination fertile du crooner.

Association de malfaiteurs

Et pour motiver la condamnation des deux prévenus pour le délit d’association de malfaiteurs, la Cour s’est fondée sur l’exploitation de leurs téléphones portables qui montre que le numéro de Thione Seck est bel et bien enregistré dans le répertoire d’Alaye Djitèye sous le code « xtbs ». Mieux aussi bien devant les enquêteurs que devant le juge d’instruction et le juge de fond, Thione et Djitèye ont reconnu qu’ils échangeaient téléphoniquement et se retrouvaient
régulièrement. D’où leur condamnation pour le délit d’association de malfaiteurs.