Concours national de l’art oratoire : Le jeune étudiant Ibrahima Samba Mody Dia, nouveau maître de la parole au Sénégal

Dakarmidi- La cérémonie de la finale du concours national de l’art oratoire organisé par la jeune chambre internationale numéro 1 de Dakar ayant eu lieu ce 1er Décembre 2018 à l’hôtel Niambour à partir de 17 heures  à primé le jeune Ibrahima Samba Mody Dia lauréat de ce prestigieux événement qui a lieu d’habitude chaque année pour récompenser les meilleurs maîtres de la parole issus pour la plupart d’universités, écoles ou instituts universitaires.

Au départ ils étaient 176, et après une présélection 14 ont été retenu pour une phase finale sur le thème résumant le mandat de cette année :  S’investir pour créer un changement positif en 5mn de rédaction et produire un texte.

C’est à la suite de cet exercice périlleux, défini à la fois la science et l’art de l’action du discours sur les esprits. Le mot provient du latin rhetorica, emprunté au grec ancien ῥητορικὴ τέχνη, qui se traduit par « technique, art oratoire » que l’honneur et la gloire du verbe se sont conjugués au Temps Ibrahima Samba Mody Dia.

Un jeune étudiant qui aura bientôt 25 ans et issu du département de philosophie de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar ayant validé son master 2.

Ibrahima Samba Mody Dia est specialiste de logique (science du raisonnement ) et d’épistémologie (histoire des sciences) en attendant de finaliser son inscription en doctorat de philosophie.

Le Sénégal et particulièrement l’université Cheikh Anta Diop de Dakar ont de quoi être fier de leur digne fils qui a représenté le Sénégal deux fois dans des competitions internationales sur le continent africain: En 2016 il avait déjà été champion de l’UCAD dans la compétition KAAY DÉBATTRE et désigné meilleur debatteur, et en février 2018 il a été le capitaine de l’équipe du Sénégal pour la coupe d’Afrique de débat où son équipe a été éliminée en quart de finale face à la côte-divoire et qu’il a été élu meilleur debatteur.

Au croisement de la rhétorique et de l’éloquence, l’art oratoire est de convaincre, d’émouvoir par la parole.

Et par cette parole il affirme à la question de son sentiment sur le prix reçu : « Ce prix est un symbole (……………) un motif de fierté qui va permettre à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar de redorer son blason et d’avoir un peu plus de motif de fierté car à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar il  n’y a pas que des étudiants  qui lancent des pierres, des étudiants qui manquent d’une bonne  expression lorsqu’on les tend le micro, qui ne savent pas produire un travail intellectuel alors qu’ils sont dans un temple du savoir (…..) et en tant qu’initiateur d’un centre de leadership pour étudiants et start-up, une Ong qui oeuvre pour la promotion du Leadership dans le milieu étudiant pour que la médiocrité soit bannie de l’Ucad qui en réalité est le lieu où seul l’excellence a droit de cité ».

La rédaction