Communiqué de presse de Samuel Sarr, président du « Mouvement 2019 »

Dakarmidi – Le Comité Exécutif National (CEN) du Parti Libéral Social Sénégalais s’est réuni mercredi 01 août 2018, en séance ordinaire, autour de son Président, le candidat Samuel Ahmet SARR, porté par la Coalition dénommée «Mouvement 2019 »,  pour faire le point sur la vie du Parti, et la situation nationale.

Dès l’entame de la réunion, après la traditionnelle séance de prière, le Président a tenu à féliciter les membres du Réseau National du Secteur Informel (RENALSI) pour leur grande mobilisation qu’ils ont organisée le samedi 21 juillet 2018, pour  parrainer et porter sa candidature aux prochaines Présidentielles de 2019.

Le Comité Exécutif National (CEN) présente ses excuses à tous les militants du RENALSI qui ont répondu présents dès les premières heures de l’après-midi et qui n’ont malheureusement pas pu accéder à la grande salle de «l’HARMATAN », attenante au siège du Parti, où la manifestation a finalement été délocalisée et qui s’est révélée, elle aussi, malheureusement trop exiguë pour absorber le trop-plein de militants.

Le Président, tout en se félicitant de cette mobilisation qui va au-delà des espérances initiales et qui traduit le fort engouement que sa candidature suscite au sein de ses amis du secteur informel, a exhorté les responsables à accélérer le processus de massification en procédant à un maillage exhaustif des départements et communes de l’intérieur du pays. Il  s’agit, selon le Président, de promouvoir un réseau dynamique de points focaux qui seront chargés entre autres d’organiser la distribution, la collecte et la remontée des fiches décimales dûment remplies par les fondateurs de cellules.

Abordant la situation nationale, marquée par un climat politique délétère, dans une ambiance de haine et de rancœurs mal contenues, le Comité Exécutif National déplore le style de gouvernance du régime actuel caractérisé par un solipsisme autocratique négateur des valeurs les plus élémentaires du consensus, surtout sur des questions aussi sensibles que le parrainage ou le processus électoral,  gages d’une élection démocratique paisible.

Le  Comité Exécutif National partage la souffrance et la douleur des populations dakaroises confrontées à une grave pénurie d’eau depuis plus de trois mois.  Appréciant à sa juste valeur les solutions durables et structurelles proposées par le Président dans le cadre de son programme alternatif, pour une solution définitive et durable de cette question, Comité Exécutif National recommande la patience aux populations durement éprouvées par la rareté en leur demandant, au soir du 24 février 2019, de prendre les sanctions appropriées qui soient à la mesure de la forfaiture.

Le CEN se dit étonné que soit maintenant le Premier Ministre lui-même qui communique, à la place du Ministre de tutelle et des techniciens, pour tenter de donner un minimum de crédit à une parole d’Etat rudement mise à l’épreuve de la réalité.

Revenant sur les accusations infamantes portées çà et là contre les différents candidats déclarés à l’Election Présidentielle de 2019, le Président a souligné, pour le déplorer, l’acharnement systématique, quasi maladif, des responsables de Benno Bokk Yakaar  contre toute velléité de candidature, symptôme d’un profond désarroi et d’un manque de confiance notoire envers leur candidat.

Le Comité Exécutif National condamne les fréquentes intrusions du Pouvoir Exécutif dans les affaires de la justice et qui conduisent l’Etat à enjamber les principes abécédaires du Droit dans l’unique dessein de nuire à des candidatures.

LE RAPPORTEUR: Malick Sonko

Le président: Samuel Sarr

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire
Merci de renseigner votre nom