Classement qualité de vie en 2019: Dakar parmi les nominés dans l’espace Cedeao

Dakarmidi – Le cabinet de conseil Mercer a rendu public son classement 2019 sur la qualité de vie. Et comme c’était le cas pour les trois dernières années, la capitale de l’Ile Maurice qui se classe au 83ème rang mondial sur un total de 231 villes, est la meilleure ville en Afrique où il fait bon vivre. Il s’agit en effet, de Port-Louis.

Dans ce classement, la capitale sénégalaise occupe une bonne place. En effet, Dakar est classé 12e parmi les 45 ville africaines répertoriées dans le rapport dudit cabinet. Mieux, Dakar est la première ville de l’espace Cedeao qui arrive dans ce classement dominé par des villes de l’Île Maurice (Port Louis) et de l’Afrique du Sud (Durban, Cape Town et Johannesburg).

Parmi les 15 pays de l’espace Cedeao, le Ghana vient juste derrière le Sénégal avec la ville de Accra qui occupe la 13e place du classement. Banjul (17e) et Cotonou (19e) suivent.

La ville mauricienne,  suivie directement de la ville de Durban, en Afrique du Sud classée 88ème au niveau mondial, les villes comme Le Cap et Johannesburg toujours en Afrique du Sud, classées respectivement 95ème et 96ème sur le plan mondial. Elles sont les quatre seules villes africaines du top 100 du classement 2019 sur la qualité de vie réalisé par Mercer.

De ce fait, les villes européennes continuent d’avoir la plus haute qualité de vie dans le monde avec Vienne, Zurich et Munich qui se classent respectivement, non seulement, premier, deuxième et troisième en Europe, mais aussi globalement.

Le rapport précise, par ailleurs, que nombreuses sont les villes dont la qualité de vie est moyenne. On peut citer, entre autres : la ville de Bagdad en Irak, classée 231ème, la ville de Bangui, la capitale centrafricaine, classée 230ème au niveau mondial ; Sana’a au Yémen (229ème) ; Khartoum au Soudan (227ème) ; et la capitale du Tchad, N’Djaména classée 226ème au rang mondial.

A ce sujet, les critères de sélection des meilleures villes en termes de qualité de vie se résument en 39 critères parmi lesquels : l’environnement socioculturel, politique et social; les considérations médicales et sanitaires ; les écoles et l’éducation ; les services publics ; le transport ; les infrastructures urbaines ; les loisirs ; les biens de consommation ; les logements et enfin l’environnement.

Source: Agence Ecofin