Cheikh Amar est rentré à Dakar hier, en début de soirée, en provenance de Paris, voici les raisons du prolongement de son séjour de 72h au pays de Marianne …

Dakarmidi –  Le Bristol (palace parisien) a vibré au rythme des couleurs du Sénégal, et ce, durant une semaine. Après que le Chef d’Etat ait pris son avion pour rentrer sur Dakar, Cheikh Amar en bon ami, a prolongé son séjour pour continuer les audiences. Des rendez-vous qu’il a dus décaler pendant le séjour du Président par respect au protocole et à cause d’un agenda très chargé, visite d’Etat oblige. Le Bristol n’avait pas désempli après le départ de Macky Sall bien au contraire les sénégalais de France avaient afflué dans le hall de ce palace situé au 112, rue Faubourg Saint-Honoré dans les quartiers chics du 08eme arrondissement pour se frotter à la générosité du PDG de holding Amar.

Des hommes riches il y en a dans ce pays, mais calculateurs et très frileux au point où, ils se cachent lors de leur séjour à l’hexagone, pour éviter les gens et leurs soucis. Ce qui est évidemment contraire aux recommandations du Tout Puissant, qui intègre la solidarité entre les hommes en premier et haut lieu dans les rapports qu’ils doivent entretenir. Alors Cheikh Amar, courageusement a décidé d’affronter le fléau, cette demande sociale croissante, qui atteint des niveaux insoupçonnés. Et cela ne l’empêche guère de pénétrer le mal et de participer de manière noble et active, à son éradication.

Mais le patron de Tse a aussi une autre ambition cachée ou sous-entendue, son soutien indéfectible au Pr Macky Sall, et son vœu de le voir rempiler en 2017 et en 2019. Tous ceux qui étaient venus le voir au Bristol sont repartis satisfaits de le voir aux côtés du couple présidentiel, et d’avoir tâter son altruisme avec succès.

La fidélité demeure le credo de Cheikh, inconditionnel disciple de Serigne Saliou Mbacké (rta) à qui, il doit tout et pour qui, il peut donner sa vie et ses biens. D’autre part, le Pr Macky Sall fut l’une  des dernière personnes à être reçue par le vénéré guide, un autre signe, loin du hasard. Et oui, les deux hommes sont liés par des liens de foi féconde et inaltérable au-delà des sentiments de respect, d’amitié et de fraternité dont le socle est Serigne Saliou, éteint en Khadimur Rassul, en son Prophète (psl), de fait, en Dieu l’Exalté.

Que faut-il retenir de tout cela? Que faut-il apprendre de tout cela? Que faut-il déduire de tout cela? Une relation amicale est couronnée de sincérité que si elle dépasse les cimes du bien matériel, elle est dissoute en Dieu que si elle a pour socle Dieu. Et c’est cela la raison sacrée d’un tel texte qui percute la conscience, et qui scelle les coeurs sincères vers un commun vouloir de vie commune.

La Rédaction