Cheik Modibo Diarra : « En France, on existe pas »

Dakarmidi – « En France, je n’avais aucune valeur. Aux États-Unis, je me suis retrouvé chef d’équipe à la National Aeronautics and Space Administration (Nasa) », tels sont les mots du malien Cheick Modibo Diarra, premier Africain à avoir travaillé pour la Nasa et patron de Microsoft Afrique. Il s’exprimait dans un entretien paru sur Afrique Jeune Entrepreneur. L’ancien Premier ministre malien, est largement revenu sur ses débuts en France et aussi sa vision de l’hexagone.

« En France, les gens sont indifférents. On vit dans un coin, le temps passe, on a des amis et tout, mais s’agissant du long terme, on existe pas », dixit Cheik Modibo Diarra.

Parlant de ses études en France il dira : « nous avions des professeurs qui nous traitaient de fumistes. Ils nous demandaient pourquoi faire un concours pour entrer dans une grande école, alors qu’on ne pouvait même pas acheter des livres. Ils croyaient qu’on allait prendre la place d’un français. C’était un mépris, un manque de sentiment vis à vis de son semblable ».

Cheik Modibo Diarra confie pour autant qu’il n’en veut pas vraiment à la France « ce qui se passe est que, quand on est francophone, on apprend à travers la langue à réfléchir d’une certaine façon ».

Justifiant ses dires il avance que « d’un coté quand on vit en France, on a l’impression de faire partie de cette grande famille. D’un autre côté, on se voit dans un groupe qui nous met en marge quand il s’agit de la prise de décisions »

La Rédaction