“C’est un complot très clair. Et même les juges qui pilotent le dossier le savent plus que quiconque“. Pape Ndiaye (chroniqueur judiciaire)

Dakarmidi – Selon lui, “il y a des éléments de preuves qui ne sont pas seulement des accusations, mais des faits sur la table du procureur et clairement consignés dans le PV“.

Il s’explique: “Premièrement, c’est la tentative de corruption de Sidi Ahmet Mbaye. Lors de sa confrontation à la gendarmerie avec la deuxième masseuse Aissata Ba, le transporteur d’Adji Sarr avait promis de donner 100 mille Fcfa à Maman pour qu’elle ne parle pas… A un moment, l’agent chargé de l’audition était sorti pour les laisser seules dans le bureau. Et c’est à ce moment qu’il l’avait tenté“.

Et la deuxième chose découverte récemment, c’est la fraude sur l’âge de Adji Sarr. A l’en croire, la fille a deux cartes d’identité. Mais, elle a déclaré devant les gendarmes qu’elle est née le 3 mars 2000 (21 ans). Par la suite, les limiers ont découvert qu’elle a une autre carte d’identité de 2008 (13 ans en ce moment)