Centrale C3 Cap des Biches: L’Armp casse un marché de 538 milliards de Senelec

Dakarmidi  – Senelec va devoir revoir sa copie. L’Autorité de régulation des marchés publics a cassé l’attribution provisoire du lot 1 de son marché relatif à la remise en état du groupe 303 de la centrale électrique à vapeur C3 du Cap des Biches.

Tout est parti du recours la société IMO Engineering. Senelec avait attribué provisoirement le lot 1 dudit marché à GMM pour 538,4 millions de francs Cfa.  Mais, non satisfait de la décision de  Senelec, IMO Engineering a déposé un recours à l’Armp.

Senelec crache sur une possible économie de 13 millions de Cfa

Il soutient qu’entre son offre financière (524,8 millions de francs Cfa) et celle de l’attributaire provisoire (538,4 millions de francs Cfa) il y a un écart  de plus de 13 millions de francs Cfa. Son offre était, de loin la moins-disante.

IMO déclare que Senelec lui a signifié que son offre a été rejetée parce qu’à la place de la ligne de crédit exigée dans le dossier d’appel à la concurrence, il a produit une attestation de capacité financière.

Mais, il signale que GMM aussi, qui a remporté le marché, n’avait pas fourni l’attestation de capacité financière exigée. Que c’est suite à une demande de complément d’information que lui a adressée Senelec, qu’il a complété son dossier.

«Senelec n’a pas donné une chance égale à tous les concurrents»

Il estime qu’au regard de son offre financière moins-disante, la Senelec aurait dû lui adresser, lui aussi, une demande de complément d’information. Ne l’ayant pas fait, «Senelec n’a pas donné une chance égale à tous les concurrents», déduit-il.

Vidant le contentieux, l’Armp a indiqué que  Senelec était bien fondée à déclarer l’offre technique d’IMO non-conforme pour défaut de production de la ligne de crédit. Mais, elle constate que le document l’attributaire provisoire aussi n’est pas conforme aux exigences concernant la ligne de crédit.

«L’ayant déclarée conforme, Senelec n’a donc pas justifié sa décision», tranche l’Armp. Elle a donc purement et simplement annulé l’attribution provisoire du marché.