Ce que nous pensons de la tragédie du 23 mars: Le Mouvement « Afrique diaspora » s’adresse au président IBK

Dakarmidi – Monsieur le Président IBK, nous saluons votre engagement et votre détermination dans ce combat contre les agresseurs du peuple malien et de son intégrité territoriale mais le peuple panafricain attend des explications claires et plausibles sur ce qui s’est réellement passé.

L’onde de choc est encore là, l’opinion publique africaine est profondément choquée et meurtrie que des exactions puissent être commises sur des autochtones par de supposées bandes armées. Impunément, Pourquoi ?Au nom de quoi ?

En attendant des réponses claires, Monsieur le Président IBK, il y a des mesures d’urgence à prendre : il convient d’évoquer des mesures urgentes à prendre :
– la mise en place d’une mission d’imposition de la paix par la Cedeao soutenue par l’Union africaine …et la France: les missions de maintien de la paix ont montré leurs limites objectives;
– identifier les coupables et situer clairement les responsabilités :
– identifier et procéder au désarmement sans délai des milices armées;
– renforcer les capacités opérationnelles de l’armée malienne.

Monsieur le Président IBK, toute l’Afrique est à votre écoute, et se demande comment allez vous faire face à ce dangereux précédent que la conscience collective africaine refuse de qualifier. Que décidez vous avec vos pairs?

Le sang des victimes innocentes brutalement versé dans la chaude et rougeâtre latérite du pays profond Malien, ne réclame forcément pas une vengeance mais la vérité, la justice et des remèdes à ces violents maux.
Les éclats du soleil ont quasiment fini de sécher le sang des martyrs du 23 mars 2019 mais pas les larmes de leurs proches. Les mille interrogations du peuple africain sont encore sans réponse.

Les bourreaux humains sont certainement retournés dans leurs repaires happant goulûment leur quotidien mais leurs consciences sont à jamais troublées et réduites à subir violemment une hantise morbide liée à cette tragédie.
Nous sommes horrifiés et pétrifiés d’indignation, Monsieur le Président IBK , aussi attendons-nous des explications sensées, des sanctions et des solutions structurelles et pérennes : voilà nos simples attentes, des attentes humaines et existentielles.

Charles E A CISS
Chargé de la stratégie du Mouvement Afrique Diaspora