Boubacar Camara, vous avez détruit ce pays, laissez SEM Macky Sall le reconstruire. De grâce !

Ils peuvent utiliser les possibilités offertes par les lois de ce pays pour se présenter à la présidentielle, qu’ils sortent du bois ou de la prison, ils n’arriveront jamais à convaincre les sénégalais encore moins obtenir d’eux, des signatures . Tous ceux qui ont maille à partir avec les deniers publics sont comme frappés de malédiction. Voyez le cas de Idrissa Bakka Seck ! Ils accuseront alors l’État ou la justice comme il est de coutume et de tradition.

Ces délinquants financiers reconvertis, devraient plutôt égrener le chapelet et solliciter le pardon des sénégalais pour tous ces milliards détournés , au lieu de nous parler de faux budget. A 60 ans révolus, Boubacar Camara qui a préféré la richesse à l’engagement politique, surgit subitement après que son ex mentor Karim Wade ait été condamné, pour se prévaloir d’un destin pour le Sénégal. De qui se moque cet individu ? Ou était- il durant toutes les dérives de Wade? Ou était-il durant toutes les dérives de Karim Wade dont il fut le secrétaire général au ministère du ciel et de la terre? Ou était-il lorsque les cocotiers à 1 million l’unité étaient budgétisés ? Il était bien là, en chair et en os mais le Sénégal comptait peu pour lui . Il était bien là mais la richesse importait plus pour lui que la défense des intérêts supérieurs du peuple au prix de son poste.

C’est aujourd’hui cet individu qui fait la honte de Grand Yoff, de Fatick et du Sénégal, qui nous parle de morale et d’éthique de gestion. La gestion gabégique du budget du Sénégal sous Wade qui alimentait en partie sa galaxie avec un train de vie fou, tranche d’avec celle sous Macky Sall qui se caractérise par une gestion rigoureuse exclusivement axée sur la réalisation de transformations sociales profitables à tous. Du budget fonctionnement sous Wade, on est actuellement dans la logique du budget-investissement dans un cadre logique qu’est le PSE. Taisez vous M. Camara , vous avez détruit ce pays. Laissez SEM MACKY SALL le reconstruire, de Grâce !

La rédaction