Bakka à Makka. (Par Ansoumana DIONE)

Le Président de la Coalition perdante à l’élection présidentielle du 24 février 2019, parlait certainement d’autres pleurs, lorsqu’il évoquait la question de Bakka. Qui renvoie à Makka. En fait, ces deux appellations désignent le même endroit de pèlerinage pour tout musulman. Bakka, contrairement à la pensée de Monsieur Idrissa SECK, traduit bousculade, une caractéristique du pèlerinage à la Mecque, ce haut lieu de dévotion, n’ayant jamais fait l’objet d’aucun doute, où le Prophéte Mouhamed (SAWS), a accompli le cinquième pilier de l’Islam. Ces précisons sont d’Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), qui rappelle au Président du Parti Rewmi, Monsieur Idrissa SECK, que la conquête du pouvoir ne nécessite guère son fameux discours, aux conséquences incalculables. Aujourd’hui, il est devenu le chef d’une opposition, réduite à sa plus simple expression, par le Président Macky SALL qui ne sera plus candidat à sa propre succession, emportant avec lui, tous ses adversaires.

Rufisque, le 23 avril 2019,
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel : 77 550 90 82 – 70 745 88 47