Babou Diakham limogé de la direction de l’Office du Bac après plus de 10ans à la tête de la structure

Dakarmidi – Babou Diakham a été remplacé hier, mercredi 25 avril 2018, lors du Conseil des ministres, par Sossé Ndiaye, professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et titulaire d’un Doctorat en sciences.

Ayant pris les commandes de l’Office du Bac en 2001, des mains de Mamadou Faye, Babou Diakham a battu le record de la longévité à la tête de cette structure. Il l’a dirigé pendant 27 ans. Enseignant-chercheur en Chimie à l’Ucad, Babou Diakham a été choisi par le régime libéral de Me Abdoulaye Wade, pour conduire avec rigueur et fermeté cette direction du ministère de l’enseignement supérieur, préposée à l’organisation de l’examen permettant l’obtention  du premier diplôme universitaire.

Natif de Soum, dans le département de Foundiougne, Babou s’était engagé à diriger sans faille ni infraction cet examen qui permet aux potaches d’obtenir le prestigieux sésame qui leur ouvre les portes du Supérieur. Mais l’homme sera confronté à de vives critiques et a été souvent au devant de la scène à cause des fuites notées au Bac. Une fois n’est pas coutume, il sera encore sous les feux des projecteurs suite à des fuites avérées aux épreuves du français et de l’Histoire-Géograhie du Bac de l’année dernière.

C’est pourquoi, les syndicats d’enseignants l’ont accusé d’être le principal coupable et l’ont invité à rendre le tablier. Babou reste à son poste et promet d’aller jusqu’au bout de la mission que lui a confiée le président de la République. « Je n’ai pas démissionné et je n’ai pas l’intention de le faire. Et ça ne fait pas parti de mon éducation de démissionner au premier soucis », laissait-il entendre.

Ainsi après la tempête des fuites du Baccalauréat de l’année 2017, Babou Diakham vient d’être relevé de la direction de l’Office du Bac. Il est remplacé par Sossé Ndiaye, professeur à l’Ucad et titulaire d’un Doctorat en sciences, nous apprend l’obs.

La rédaction