Arrêt de la Cour de justice de la Cedeao: Cissé Lo « C’est Khalifa Sall qui doit cautionner la manifestation de la vérité »

Dakarmidi – Moustapha Cissé Lo va droit au but pour préciser sa pensée sur l’arrêt de la Cour de justice de la Cedeao concernant la violation des droits des prévenus, Khalifa Sall et Cie, dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie  de Dakar.

« Les textes de la Cedeao ne citent nulle part un député, mais disent que les citoyens qui se sentent lésés par la violation de leurs droits, peuvent saisir la Cour de justice de la Cedeao, Khalifa Ababacar, un citoyen, l’a fait estimant que ses droits ont été violés » explique le président du parlement de la Cedeao.

Ainsi, « la Cour de justice de la Cedeao a dit que durant la période où il était arrêté, il devait être chez lui. C’est sur cette base que l’Etat du Sénégal lui doit 35 millions de dédommagement. Cela est différend de demander à l’Etat du Sénégal de libérer Khalifa Sall » souligne t-il. « Il (Khalifa Sall) a aussi demandé qu’il soit relâché et que les poursuites contre lui soient arrêtés. Sur ces fait, la Cour de justice de la Cedeao ne peut pas statuer.Ce n’est pas son rôle », précise Cissé Lo.

Selon l’obs, pour lui, le maire de Dakar, Khalifa Sall a un problème avec la justice à cause des milliards de nos francs dont il refuse d’indiquer les bénéficiaires. « C’est Khalifa Sall qui doit cautionner la manifestation de la vérité. Il doit éclairer là où il a mis cet argent », exhorte Moustapha Cissé Lo. Qui suggère: « laissons la justice sénégalaise faire son travail ».

La rédaction