Ansoumana Dione rectifie Iran Ndao

Dakarmidi- Le parrainage, un ennemi du Sénégal, qui ne rime pas avec la paix. Si l’on y prend garde, il va détruire notre pays. Ces propos sont d’Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple, qui tient le Président Macky SALL comme responsable d’éventuels conflits émanant de cette disposition antidémocratique. Comment un chef d’Etat peut-il disputer la première place d’un dépôt de candidature pour une élection présidentielle dont la Constitution lui donne le droit d’y participer ? C’est parce qu’il y a des enjeux pouvant invalider d’autres signatures, alors qu’il ne devait pas chercher un seul parrain, étant déjà candidat à sa propre succession. Pour Ansoumana DIONE, défendre le peuple sénégalais, c’est d’abord exiger la transparence de cette élection présidentielle, à travers des règles du jeu, respectant les droits des différents candidats. Ce qui n’est pas le cas avec la participation du Président Macky SALL au parrainage, d’où la nécessité pour le Conseil Constitutionnel de faire abroger cette loi, causant un désordre inédit devant cette Institution. D’ailleurs, précise Ansoumana DIONE, les sept sages ne préparent guère une présidentielle. Ils sont entrain d’entériner le vol de cette élection par Président Macky SALL qui est déjà sur les traces de Blaise Compaoré et de Yahya Jammeh, respectivement du Burkina Fasso et de la Gambie. Aujourd’hui, dire que Marième FAYE SALL est pour Macky SALL, ce qu’était Khadija pour le Prophète Mouhamed (SAWS), pour reprendre les propos d’Iran NDAO, c’est insulter les sénégalais. En vérité, notre Première Dame est comparable à Simon Gbagbo de la Côte d’Ivoire, pour n’avoir pas dit, jusqu’ici, la vérité à son époux.

Rufisque, le 11 décembre 2018,

Ansoumana DIONE, Président du mouvement politique Jaamu Askan wi, le Serviteur du Peuple – Tel : 77 550 90 82 – 70 745 88 47