Une Américaine accusée d’avoir financé l’EI avec des bitcoins

Dakarmidi – Une américaine est accusée d’avoir voulu faire parvenir 85 000 dollars essentiellement en bitcoins à l’organisation terroriste État islamique (EI).

Des bitcoins pour financer l’organisation terroriste État islamique (EI). C’est ce dont est accusée Zoobia Shahnaz, une Américaine d’origine pakistanaise de 27 ans, qui a plaidé non coupable devant un tribunal new-yorkais, jeudi 14 décembre, pour fraude bancaire et blanchiment d’argent afin de soutenir à une organisation terroriste.

Zoobia Shahnaz avait été arrêtée le 31 juillet 2017 alors qu’elle s’apprêtait à prendre un vol depuis New York pour le Pakistan d’où elle comptait rejoindre la Syrie avec 9 500 dollars en poche.

Dans les mois précédant son arrestation, cette laborantine avait multiplié les fraudes pour récolter des fonds destinés à soutenir l’EI en Syrie. Zoobia Shahnaz avait ainsi produit de faux documents afin de bénéficier d’un prêt bancaire de plus de 22 500 dollars. Elle avait ensuite obtenu illégalement une douzaine de cartes de crédit dont elle s’est servie pour acheter 62 000 dollars en bitcoin et autres cryptomonnaies.