Aly Ngouille Ndiaye : « tout système de sécurité est tributaire de la disponibilité de ressources humaines »

Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a présidé hier, jeudi 21 juin 2018 la cérémonie de clôture de la session 2018 du programme de formation en sécurité nationale du centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS). Il a ainsi salué toute la pertinence et l’importance de cette formation qui ne sont plus à démontrer: »tout système de sécurité est tributaire de la disponibilité de ressources humaines bien formées, agissant dans le cadre d’un Etat de droit, au service des intérêts des citoyens et de la société ».

Dans ce cadre, a-t-il dit, le CHEDS: »devrait contribuer, de façon significative, à mettre progressivement à la disposition de nos Etats des ressources humaines de qualité disposant de l’expertise nécessaire pour appréhender les phénomènes sociaux et politiques afin de favoriser la prise de décisions efficaces dans les domaines de la défense et de la sécurité ».

Dans une allocution, il a rappelé l’objectif de ce programme consistant à « former suffisamment de cadres civils et des forces de défense et de sécurité, disposant des compétences nécessaires pour la conception et la construction toujours plus achevées d’une vision intégrée de la sécurité, au service de l’Etat et des citoyens ». S’adressant aux auditeurs de cette formation, Aly Ngouille Ndiaye a déclaré : « La formation que vous avez reçue, revêt une grande importance pour nos Etats du fait qu’elle constitue une étape essentielle dans la création progressive d’un vivier d’experts civils de haut niveau dans les domaines de la défense et de la sécurité ».

Il rappelle que le CHEDS, créé en 2013, « fait partie intégrante des composantes de la réponse sécuritaire, à côté de la Délégation générale au renseignement national (DRN), de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (ASP) et du Cadre d’intervention et de coordination interministériel des opérations de lutte antiterroriste (CICO) ».

La Rédaction