« Allah n’est pas un Dieu terroriste », a chanté Alpha Blondy à l’ouverture du Fespaco

Dakarmidi – La 25ème édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) s’est officiellement ouverte ce samedi dans la capitale burkinabè en présence du président Roch Christian Kaboré et avec la participation à la cérémonie d’ouverture du reggae-man ivoirien, Alpha Blondy qui, en plus de rehausser le niveau de la cérémonie, a gratifié de belles paroles le nombreux public qui a fait le déplacement.

Après la cérémonie au stade municipal de 5.000 places plein à craquer, le chanteur ivoirien Alpha Blondy a mis le feu avec un concert sous haute protection des forces de l’ordre, un peu plus d’un an après l’attaque jihadiste qui a fait 33 morts, en janvier 2016, dans la capitale du Burkina Fasso. De quoi pousser le raggae-man à lancer un message fort aux auteurs de ses actes.  « Allah n’est pas un Dieu terroriste », a chanté le musicien dont le pays (La Côte d’Ivoire) est l’invité d’honneur du festival.

La Rédaction