Agora philosophique au Monument de la Renaissance africaine : Le ministre Amadou Bâ accompagne le professeur Songdé Diouf

Ce dimanche 17 juin, des milliers d’élèves ont convergé vers le Monument de la Renaissance africaine pour mieux préparer les anticipés de philosophie prévus dans moins de dix jours. Un cadre on ne peut plus approprié pour une synthèse de philosophie si on en croit l’initiateur de cet événement qui est officiellement intégré dans le calendrier des potaches du pays depuis maintenant une dizaine d’années.

Hôte de cette activité académique d’envergure nationale, l’administrateur du Monument de la Renaissance africaine ne cache pas sa satisfaction, d’autant plus que pour Racine Senghor la philosophie a toujours rimé avec discussion en plein air.

L’émerveillement des élèves de terminale à l’intention desquels cette synthèse de philosophie est organisée n’en est pas moins grand.

Le cachet spécial de cette année ne réside pas spécialement dans le choix du cadre. Soucieux de l’avenir des élèves, le ministre de l’Economie a proposé son accompagnement. Ce à quoi le professeur Songdé n’a vu rien à redire.

Cette initiative d’Amadou Bâ, elle est portée par des jeunes qui entendent ainsi sortir des sentiers battus.

A cette synergie d’énergies pour la réussite des élèves, ne peuvent s’ajouter que des prières car les lendemains du Sénégal en dépendent. Ce à quoi le parrain du jour, en l’occurrence l’argentier de l’État du Sénégal, s’est attelé.