Affaire secte mbackerouhou: le fils du défunt khalife donne sa version

Il était dit que le fondateur de la secte, Al Hassan Bâ, avait égorgé son fils aîné, en guise de sacrifice pour la fête de la Tabaski. Ce, avec l’accord de tous les villageois.

Mais, quand il a voulu, à nouveau, sacrifier un autre fils l’année suivante, celui-ci s’est révolté avant de l’abattre par balle.

Selon la version de Baba Malado, actuel Khalife des Mbackerouhou, la mort de son papa est survenue après un malentendu entre lui et son fils.

Selon le quotidien L’Observateur qui donne la nouvelle, il récuse la thèse selon laquelle son père voulait son fils en guise de sacrifice.

D’ailleurs, précise-t-il, ce fils, Birame Bâ, qui a fui le village après avoir abattu son père, ne garde plus aucun lien avec la secte, encore moins avec sa famille.