Affaire Iaaf : Le procès encore renvoyé

Le procès de l’ancien patron de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) Lamine Diack, de son fils Papa Massata et Cie a été encore renvoyé, rapporte le journal EnQuête qui reprend « La Lettre Quotidienne ».
Le procès pour corruption sur fond de dopage en Russie était prévu en juin prochain. Aucune date n’a été précisée quant à l’ouverture du procès. La raison invoquée est la crise sanitaire qui sévit en France.
Diack-père, qui a régné de 1999 à 2015 sur l’IAAF, doit répondre, devant les juges de la 32e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, des délits de corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée. Il risque jusqu’à dix ans de prison et une lourde amende.