Affaire gendarme mort à Gadiaga: Petrosen et Fortesa montent au créneau

Le défunt était sur les lieux dans le cadre de l’extinction de l’incendie en cours dans cette zone depuis le 19 décembre dernier, d’un des puits de gaz. Face à cette mort tragique, les Directeurs généreux de Petrosen et Fortesa se sont prononcés pour fournir des explications. 
« Un accident a coûté la vie à un gendarme, parmi les chargés de la sécurité du site. Le mardi 19 janvier 2021, peu après 19 heures, un accident s’est produit sur le site du puits SA-2, sis au village de Dieuleuk Peul où depuis un mois, des opérations de contrôle du gaz naturel et d’extinction de l’incendie sont en cours », ont-ils déclaré d’emblée dans un communiqué reçu à l’instant.
Poursuivant, ils ont soutenu: « Cet accident a occasionné la mort par noyade d’un des éléments de la gendarmerie déployés pour la sécurisation du périmètre. Le gendarme a perdu la vie dans le bassin d’eau creusé pour alimenter les pompes servant à maitriser et éteindre le feu. Ce bassin, d’une capacité de 4000 m3 d’eau et d’une profondeur de 8 m environ, est protégé par une grille ».
Néanmoins, les responsables de Fortesa affirment qu’une enquête est ouverte par la gendarmerie pour connaitre les circonstances exactes de cet accident malheureux. « La société nationale des Pétroles du Sénégal Exploration et Production (PETROSEN E&P) et son partenaire Fortesa présentent leurs condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au Haut commandant de la Gendarmerie nationale et à ses collègues », ont signé les Directeurs généraux.