Ablaye Diagne du MEER tire à boulets rouges sur Barth, qualifie Idy d’un obsédé du pouvoir et demande à Pape Diop à renoncer à l’élection

Nous avons été informés de menaces provenant de Barthélémy Dias et faisant état d’un projet visant à tenir des activités politiques dans l’enceinte du Campus universitaire de l’UCAD et ce, malgré l’interdiction par les autorités universitaires. Nous ne sommes guère surpris par cette attitude lâche, irresponsable et irrespectueuse à l’égard de ce que représente l’Université, d’autant plus que c’est l’œuvre d’un individu qui souffre de son ignorance et dont la vision politique se résume à une apologie cancérigène de la violence.

A ce repris de justice, incarnation du mépris avéré de l’ordre et des Lois de la République, nous rappelons que nous ne sommes plus à cette époque où il pouvait se permettre d’entrer dans le campus universitaire, de tirer des coups de feu et déranger la quiétude de nos vaillants camarades étudiants qui, conscients du poids des efforts consentis mutuellement par les différents acteurs de la vie universitaire, se sont engagés à participer à l’érection d’une Université sénégalaise paisible et productive pour le Sénégal.

Nous tenons l’opinion nationale et internationale en témoin et disons à Monsieur Dias que la communauté estudiantine de l’UCAD adhère pleinement à la décision des autorités universitaires et lui interdit de façon formelle tout accès dans l’enceinte du campus universitaire, pour y poser des actes qui n’honorent pas l’Etudiant et qui s’avèrent susceptibles de découler sur des violences et faits connexes. L’Université, forte des profondes mutations fruits de la vision et de l’action du Président Macky SALL, se refuse catégoriquement de constituer le lieu d’orchestration encore moins un abri pour des délinquants qui, profitant du contexte et s’armant de mensonge et de calomnie, veulent instaurer l’instabilité et semer le désordre dans notre Pays. Si DIAS a osé défier le valeureux Directeur général du COUD le Dr Cheikh Oumar HANN et l’autorité universitaire en général, qu’il sache que le MEER s’est mué en garant naturel de la tranquillité de l’espace universitaire.

Quant à Idrissa Seck, il n’a plus la possibilité de critiquer le Président de la République Son Excellence Macky Sall car la population est en parfaite adéquation avec la vision de ce dernier. La bonne gouvernance dont il fait référence à toujours été le maître mot, voir le fondement même de la politique de son Excellence. Il doit certainement revoir sa stratégie de campagne car il est naturellement vomi par la population. Il a toujours été obsédé par le fauteuil présidentiel et non par l’intérêt du peuple. Contrairement au président de la République qui passe tout son temps à chercher à améliorer les conditions de vie des Sénégalais. Il n’a qu’à continuer à s’éclipser et rester dans son rôle de diffamateur, de trompeur et de détracteur au moment où les responsables travaillent à faire émerger le Sénégal.

La véritable question est pourquoi il reste toujours riche alors qu’il a passé 14 ans sans travail. Pour dire tout simplement au sénégalais qu’il reste et demeure le maitre des détourneurs de deniers publics. Le fait de changer son discours ne suffit même pas, il doit fermer hermétiquement sa clapette de bouche et se ranger pour espérer un peu de crédibilité.

Toutes fois, Pape DIOP, lui, devrait même plier déjà ses bagages pour renoncer à l’élection présidentielle. Quelqu’un qui ne sait même pas respecter l’institution ne mérite même pas d’être chef de quartier. Et pourtant il se dit une personnalité de haut rang. Ses propos sont indignes du Sénégal, un pays de civilités où les rapports sont traditionnellement fondés sur la courtoisie et le respect mutuel. Cette campagne électorale ne fait pas exception aux règles de convivialité et de cohabitation pacifique qui ont toujours régi notre société. Nous avons aujourd’hui en face de nous un candidat à la présidentielle qui doit retourner à l’école primaire réapprendre l’éducation morale.

Le MEER/NATIONAL, par ma voix, saisit l’opportunité de cette communication pour féliciter et remercier le Président de la République Macky SALL pour le travail remarquable abattu à la tête de notre Nation. Les infrastructures dernièrement inaugurées, réceptionnées ou destinées à l’être prochainement, attestent de l’élan progressiste que le Sénégal a adopté depuis 2012.

Le MEER remercie et félicite les différents camarades pour l’engagement et la disponibilité dont ils ont fait montre à l’occasion des activités de massification et de mobilisation. Ensemble, poursuivons l’effort dans l’objectif de réélire le Président Macky SALL au premier tour le 24 Février 2019.
Vive le Président Macky SALL
Vive le MEER/NATIONAL

Le coordonnateur
Abdoulaye Diagne