Massalikul Jinaan, une perle divine (Par Papa Ibrahima Diassé)

Dakarmidi- Dakar, au coeur
A quelques encablures de Sacré Coeur
Elle est fièrement bâtie
Ses couleurs étalées au jour, ses façades embellies

Au bonheur des Baye Fall en chœur
Massés sur cette avenue, pleins de coeur

Leurs visages éclatants chassant tout malheur.
Pour que vive toute la Oummah, à l’honneur

Ses minarets ont conquis les airs
L’asphalte use de son flair
Pour les scruter en un temps éclair
Acquis au fil des époques à l’orée d’une nouvelle ère

Solides et valides
Visibles et lisibles,
Voici tracés les itinéraires de firdawsi, le   sacré Paradis
Au reflet de l’empreinte des pas encensés des fidèles les Vendredis

Merveille architecturale, elle fait rêver, parce qu’elle est aussi symbole grâce à ses tours et contours !
Grande et spacieuse,
Large et lumineuse,
C’est la maison de Dieu, revêtue de ses plus beaux atours sans trompette ni tambour

Le raffinement de ses ornements,
Mêlé à la brillance de ses précieuses pierres, Donne du goût à l’œil et de l’envie à la prière
Elle estampille la haute station occupée par Bamba au firmament

Au moment où les pieds domptent toute paresse et caressent la fraîcheur douce de ses marbres qui scintillent et rivalisent avec le soleil, de brillance.
La lune est quant à elle adepte du silence.

Plus aucune action de brime
Que de notes fines du Coran qui résonnent sur ce dôme,
Connectées aux xassidas étalés à ces cimes

Le temps dans les bras de la vérité a jugé
Le colon est condamné
La foi en Dieu a vaincu
Le drapeau de l’Islam partout aperçu.

Les mystères de Bamba sont déroulés de Touba à Dakar
Dans le silence à l’abri des yeux hagards

Pendant que l’esprit s’envole vers les paradis lointains
Où, l’âme se réjouit que de fois à chaque appel du muezzin.

Elle titille le cœur implacable dans son recueillement profond
Face à ce minbar en or,
Son balcon,
Un trésor.

Signe de la belle et éclatante victoire,
Obtenue d’un combat de gloire
Aux causes injustes et injustifiées.
Mais à la récompense divinement amplifiée!

Papa Ibrahima Diassé