Recomposition du puzzle politique à la Médina : Seydou Gueye sous perfusion, Paco Jackson le faiseur de rois, Cheikh Tidiane Bâ sur orbite

Dakarmidi – Tout partira de la Médina lors des prochaines législatives prévues en juillet prochain. L’opposition est en train de s’organiser, peaufinant ses armes, et nouant des alliances des plus suicidaires, pour barrer la route à Macky Sall et lui imposer une cohabitation, qui serait une grande première dans l’histoire politique du Sénégal.

Alors, à l’orée de cet événement majeur, les médinois dans leur écrasante majorité voudraient tout d’abord que leur maire soit libre de tout mouvement, mais en même temps, ils ne sont guère convaincus de la fiabilité et du leadership de Seydou Guèye, car même si Bamba Fall est toujours en détention, ses partisans ne peuvent être « redirectionnés » ni « reparamétrés » par les leaders locaux de l’APR.

Malgré donc l’incarcération de l’édile de la Médina, Seydou Gueye peine à se frayer un chemin, même si son compagnonnage avec la petite sœur à Youssou Ndour, Ndeye Seynabou Ndour ou encore ses alliances avec le ministre de l’agriculture, ou certains anciens de la Médina lui sont favorables. La Médina a ses réalités qui s’éloignent des calculs politiques du ministre Seydou Gueye. Une des raisons pour lesquelles, la carte politique de cette commune stratégique est en train d’être redessinée avec comme unique argument, défaire le PS de Bamba Fall aux imminentes joutes électorales.

Oui cette hypothèse semble être presque impossible, aucun prédicateur même les plus avertis ne s’aventurerait à mettre son doigt dans cette prévision, qui plus est, est une géométrie inflexible pour le moment. Même si d’autre part, le directeur général des impôts et domaine, natif de Médina, Cheikh Tidiane Bâ, s’est lancé dans la course folle des législatives, soutenant le Président Macky Sall aux périphéries et essayant de bousculer la haute hiérarchie locale, cela fera ses frais qu’une fois qu’il aura le consensus autour de lui et le top signal des barons de l’Apr.

Le bruit court qu’il peut compter sur des soutiens de taille, sur des hommes qui avaient épaulé Seydou Gueye, et qui s’étaient rendus compte que le ministre n’était pas le bon cheval, pour preuve, sa déroute face à Bamba Fall fut des plus spectaculaires et catastrophique, et jamais défaite n’a été aussi cuisante. Le temps est passé, son tombeur est aujourd’hui en prison, mais malheureusement son champ d’action se rétrécit, sa cote de popularité au plus bas des sondages sur le terrain.

Et d’ailleurs nos radars nous informent que son divorce avec Paco Jackson serait presque consommé, et que ce dernier, était en train, avec de vraies forces de la Médina, de trouver la potion magique pour remporter les élections hautes la main à la Médina au grand bonheur du premier des apéristes. Alors les stratégies fusent de partout, Paco Jackson a choisi d’œuvrer dans la solidarité, le bénévolat et la réfection des mosquées, en plus clair, le Président du club de Navétanes le plus populaire de la Médina, « JAPPO », veut aller plus loin dans sa chirurgie politique, sans gant ni masque, qui consiste à fissurer les rangs, et à redynamiser le soutien réel dont devrait bénéficier Macky Sall dans cette localité complexe.

Alors ce puzzle politique à l’heure de la recomposition, pourra-t-il être réaliste, aucune assurance en terme de prévision, de calcul. Dans le Palais, il est clair que Seydou Gueye minimise la présence de Paco Jackson à la Médina, comme les énormes efforts que fait le Dgid Cheikh Bâ, ou encore cette impopularité que lui colle ses adversaires, et qui est pourtant réelle sur toute l’étendue de la Médina. Si demain Cheikh Tidiane Bâ se verrait dans les « bras » de Paco Jackson et de tant d’autres porteurs de voix de Médina, cela deviendrait une sérieuse équation à plusieurs inconnus que Bamba Fall aura pour tâche de résoudre urgemment…

La Rédaction