Que reproche le ministre de l’Intérieur au mouvement Y’en a marre ?

Dakarmidi – Encore une fois, l’émission JAKAARLO-BI que nous suivons avec intérêt, nous a servi un «  choc de la semaine » pertinent et percutant tant par le contexte que par le niveau des débats. Seul élément distracteur : Birima Ndiaye. Bref !

Allons à l’essentiel en mettant le doigt sur le problème. Que reproche-t-on au mouvement Y’en a marre ? Pourquoi le retrait de l’agrément à l’ONG LEAD AFRICA ?

Ces jeunes sénégalais qui ont fini par gagner la sympathie de la majeure partie des sénégalais depuis les dernières élections présidentielles ;

Ces jeunes sénégalais qui travaillent à éveiller la conscience des sénégalais et à installer le réflexe citoyen par l’éducation, la formation et la sensibilisation ;

Ces jeunes sénégalais qui volontairement ont accepté le don de soi en appelant leurs compatriotes jeunes (65% de la population sénégalaise) à s’inscrire massivement sur les listes électorales et à retirer leurs cartes en vue d’exercer leur devoir civique, pour dire que le pouvoir appartient au seul peuple souverain. Bref !

Dans les faits, pour qui travaille le mouvement Y’en a marre ? Au bout du compte leurs activités s’inscrivent naturellement dans les missions de certains de nos ministères comme le renouveau urbain, l’habitat et le cadre de vie ; l’intérieur chargé de la gestion des élections ; la culture ; la jeunesse ; etc. Aujourd’hui le mouvement Y’EN A MARRE est un esprit qui fait la fierté de tous les sénégalais modernes et généreux épris de liberté.

Ironie du sort, ceux qui hier ont pratiqué, côtoyé et utilisé le mouvement au moment où s’écrivait l’une des plus belles pages de l’histoire de notre pays, le vouent en ce moment aux gémonies. Tenez bon. Les soubresauts du pouvoir prouvent éloquemment que vous êtes sur la bonne voie. Vous jouez parfaitement le rôle de sentinelle. Vous ne vous appartenez plus. Vous appartenez au peuple. En quoi dérange le programme «  PAREL » s’il signifie tout simplement : «citoyen, grouille-toi pour aller retirer ta carte afin de voter le 24 février 2019 » ?

Ainsi vous participez activement à réduire les taux massifs d’abstention bien connus au Sénégal. Votre travail est noble et tant que vous œuvrez à conscientiser les masses populaires et à garder les mains propres, nous vous soutiendrons. Que l’on remette l’agrément à LEAD AFRICA pour que Y’EN A MARRE déroule ses activités.

Que Dieu protège le Sénégal !

Amadou Koné inspecteur de l’enseignement à la retraite, Saint-Louis.

La rédaction