PROJET TER : LE PREMIER MINISTRE À RÉCEPTIONNÉ LE PREMIER TRAIN

Dakarmidi- Le Premier ministre du Sénégal, Mouhammad Boun Abdallah Dionne, a procédé dimanche au Port autonome de Dakar à la réception du premier des 15 trains du projet de Train express régional (TER) devant assurer dans un premier temps une desserte entre Dakar et la Nouvelle ville de Diamniadio, a constaté l’APS.

Le train constitué de quatre wagons et d’une longueur de 72 mètres chacun est le premier d’un ensemble de 15 prototypes commandé par le Sénégal à la multinationale Alstom.

La société Alstom a commencé à expédier les 15 trains ’’Coradia Polyvalent’’ destinés au Sénégal, le 22 octobre dernier suite à l’achèvement de la production, des essais et à la validation du client APIX sur le site de Reichshoffen (Bas-Rhin)

Selon le Direcetur général de l’Agence nationale de la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX), Mountaga Sy, le TER ‘’c’est le nom du projet, mais c’est une composante de 15 tains’’.

Chaque train, a une capacité maximale de 565 passagers avec deux niveaux de confort ; une seconde et une première classe. Le Wifi est gratuit à bord du train sur tout le long du trajet, souligne-t-il.

‘’Le train est climatisé sur l’ensemble des wagons, mais aussi au niveau de la première classe, nous avons des tablettes de pose d’ordinateurs, des liseuses et des prises 20 pour que le passagers puisse travailler en tout confort’’, a-t-il en outre souligné.

Doté d’une vitesse de pointe de 160 Km, le TER peut fonctionner aussi bien avec de l’énergie électrique que de l’énergie thermique.

‘’Le changement de mode est incolore. En cours de trajet, s’il y a des difficultés de traction, électrique, le train peut passer en mode thermique sans que le passager ne s’en rende compte’’, a expliqué Montaga Sy.

Pour le directeur de l’APIX, ce projet d’envergure implique plusieurs lots, dont cinq techniques. Le premier consacre la réalisation des infrastructures de plateforme, des ouvrages d’art et des ouvrages hydrauliques.

‘’Les travaux de plateforme sont des travaux d’une certaine consistance qui permettent le fonctionnement sur plus de 100 ans d’une plateforme d’un train de grande vitesse’’, a-t-il dit.

‘’Dans ce train, du fait qu’il soit électrique, nous avons différents ouvrages. Nous avons 14 gares, ce qui consacre au TER, bref tout l’attribut d’un transport de masse au niveau de Dakar’’, a-t-il souligné.

Il s’agit des gares de Dakar, Colobane, de Hann, Baux Maraichers, Pikine , Thiaroye, Keur Massar, Keur Mbaye Fall, Rufisque, Bargny et Diamniadio et la gare de l’aéroport international Blaise Diagne.

‘’Ce sont des montants énormes, une ambition d’une ville et d’une vision qui consacre la mobilité urbaine’’, a-t-il fait savoir.

avec Aps